Dernières nouvelles !

Suite à la première refonte, à la remise en ligne et au partage de l’encyclopédie sur différents groupes fb, et suite à vos réactions très agréables (!), j’ai décidé d’approfondir la mise à jour du site internet du Potager de mes/nos Rêves.
J’avais commencé par sécuriser toutes les pages (de « http » vers « https ») puis j’ai décidé d’adapter celles-ci aux smartphones et tablettes ; autrement dit : les rendre « responsive » (réactives).
J’en étais arrivé là, lors de ce partage, il y a bientôt 1 mois (le 5 avril dernier), et je disais alors :

« Ça y est j’ai remis mon encyclopédie en ligne 😊
Je n’ai plu qu’à adapter cette page aux smartphones (en attendant elle n’est disponible que sur ordi) et en rajouter une avec la liste de toutes les fiches les plus détaillées (des plantes potagères les plus courantes).
Concernant la version ordi, le principe est le même qu’avant : il y a deux sous-pages avec la liste des plantes « potagères » (par noms français et noms latins) et il suffit de survoler un nom, avec la souris, pour avoir un résumé de chacune des 3500 fiches, ou de cliquer dessus, pour voir la/les fiche(s) détaillée(s). »

Donc voici les dernières nouvelles (!) :

Concernant les versions « fixe » et « mobile » :

  • Général :
    • simplification de la base de données et ajout d’un petit script (code source) de gestion (SGBD) ;
    • réorganisation et simplification du/des code(s) source(s) (html/php, pour le fond, et css, pour la forme), et des dossiers et fichiers, et ajout d’une partie « administration » (sécurisée par un mot de passe) comportant le SGBD, des liens directs vers l’administration des post et pages du CMS (AVI) et les travaux en cours, et un autre petit script permettant de créer et/ou modifier des pages, à distance ; ce qui donne la possibilité, à qui le veut, de m’aider / participer… À distance ou non ;
    • installation d’un serveur local (WAMP) afin de réaliser, hors ligne, toutes les modifications les plus complexes et/ou longues, et, ainsi, éviter de perturber les utilisateurs (vous avez dû le remarquer !) ;
    • amélioration de la gestion des cookies, notamment par rapport à la mise en cache (ce qui permet d’accélérer nettement la rapidité/fluidité du site, surtout au niveau de la page encyclopédique principale) et par rapport au RGPD (Règlement général sur la protection des données). À ce propos, vous aviez dû remarquer (également) un bug à ce niveau là (le bandeau qui s’affichait à nouveau, même après avoir accepté la politique de confidentialité), je pense l’avoir réglé en séparant la gestion des cookies du site principal et du CMS (AVI).
    • refonte des pages principales et (meilleure) adaptation aux mobiles et/ou personnes à visibilité réduite ;
    • et de nombreux « détails », plus ou moins importants et perceptibles…
  • Accueil :
    • ajout d’une zone « Moteur(s) de recherche » (avec lien vers la page « Recherche », pour un approfondissement) permettant de trouver les plantes comestibles et/ou alimentaires répertoriées dans la base de données (par le nom français, via le nom latin ou à partir d’autres mots-clefs : « fruit », « tisane », « cuit », « graine », « sauvage », etc…) avec, pour résultat, le lien (ou la liste des liens) vers la/les fiche(s) correspondante(s). Notez que ma fille m’a fait remarqué qu’on pouvait se servir du petit micro, sur le clavier d’un smartphone, pour effectuer une recherche encore plus facilement et rapidement… Sans avoir à écrire quoique ce soit (ni comment çà s’écrit :p ) ! Et c’est d’ailleurs bien là un des buts principaux qui m’a poussé à faire ce site et cette/ces encyclopédie(s), il y a plus de 10 ans, et à y passer tant de temps : pouvoir (re)trouver la comestibilité des plantes, dans le jardin, en un clin d’œil, sans se balader avec 36 livres et/ou un ordi qui, en plus de prendre de la place, ne nous permet pas forcément de capter ce qu’il faut, comme il faut… Sans compter le temps, la patience et tout ce qu’il faut pour (re)trouver ces données ! Bref, merci la technologie ! Et merci à tous ces hommes et femmes qui ont permis ceci…
    • ajout d’un lien vers la page « Identification des plantes » de Plant@net (https://identify.plantnet.org/) qui apporte une aide essentielle dans la (re)connaissance des plantes, à partir de photos et selon différents critères ;
    • ajout du widget « Calendrier lunaire » de « Calendrier-lunaire-fr » (https://www.calendrier-lunaire.fr/), pour jardiner (et/ou être davantage en phase) avec elle ;
  • Recherche : ajout des mêmes barres de recherche que sur la page d’accueil (en plus de celle de « Google »), à la différence près que l’ouverture de chaque lien du résultat de la recherche fait apparaitre une mini-fiche, avec la comestibilité et une illustration.
    N.B. : cette partie est en cours d’amélioration.
  • Encyclopédie(s) : changement du nom de la page encyclopédique principale de « Liste-plantes-potageres-nom-francais-latin-et-synonymes » en « lpdmr » (le potager de mes rêves). À noter que l’on retrouve ce sigle sur cette même page, dans la partie « Notes et mises en gardes » – que j’ai d’ailleurs rendue plus accessible également – (Légende, Précautions, Démarche, Méthodologie, Références) . C’est tout de même moins parlant mais beaucoup moins long… Et c’est une étrange coïncidence comme je les aime !
  • Fiche(s) :
    • ajout d’un lien vers la/chaque fiche en format pdf. Lien « Aperçu (en format pdf) », pour la version fixe, et « Enregistrer (en format pdf) », pour la version mobile.
    • ajout de liens vers la fiche précédente et la suivante.

Concernant la version fixe (pc/ordi et grands écrans) uniquement :

  • ajout d’un menu « interactif » sur les différentes pages principales. Comme pour la version mobile, il suffit de cliquer sur le cœur, en haut de la page, pour le faire apparaitre. Celui-ci est composé de 10 liens vers :
    • la page d’Accueil ;
    • la page « Présentation et ressources » ;
    • la page « Encyclopédie(s) ;
    • la page « Archives » ;
    • la page « Recherche » ;
    • le blog « AVI » (ici présent) ;
    • la page précédente ;
    • « Impression » ;
    • la page Facebook du Potager de mes/nos Rêves / double-bonheur – AVI et ataraxie / Terralisme
    • et une surprise !
  • Fiche(s) :
    • ajout d’un lien direct « Imprimer », et d’un élément de style général, permettant l’impression de la/chaque fiche, sans les différentes parties inutiles (comme le bouton « imprimer », par exemple…) ;
    • ajout d’un « style-switcher » permettant de changer le style/design (css) de la/chaque fiche, avec un lien vers une autre page permettant de créer le sien !
  • Présentation et ressources, et archives : ajout d’un « style-switcher ».

Concernant la version mobile (téléphones de type smartphones, tablettes et petits écrans) uniquement :

  • Encyclopédie(s) : comme pour la page « Recherche », l’ouverture de chaque lien fait apparaitre une mini-fiche, avec la comestibilité et une illustration.
    N.B. : cette partie est également en cours d’amélioration.

Et enfin, concernant ce CMS WordPress (système de gestion de gestion de contenu) :

  • recréation d’une boutique en ligne (pour le moment il n’y a que mon livre en vente !) ;
  • recréation d’un livre d’or… (Venez vite y ajouter un petit mot !) ;
  • ajout d’un lien vers Le Potager de mes/nos rêves ;

En cours :

  • ajout de fiches supplémentaires (environ le double, soit 3500) ;
  • remise sur site des illustrations perdues lors de la mise hors ligne, il y a environ un an, et ajout de nouvelles illustrations ;
  • recréation des pages encyclopédiques en fonction de différents critères (plantes potagères courantes, plantes sauvages comestibles, plantes à thés, tisanes et/ou infusions, note de comestibilité…), également perdues lors de la mise hors ligne, et création de nouvelles ;
  • ajout du/des symbole(s) « partie(s) comestible(s) » pour chaque espèce répertoriée.
  • ajout de fiches complémentaires (sur la base des anciennes fiches, avant la création de la base de données encyclopédique), pour les espèces les plus courantes et/ou intéressantes, essentiellement au niveau alimentaire (nutritif et/ou gastronomique) ;
  • (re)mise en ligne de différentes autres parties du site, comme les recettes, les liens annexes et diverses archives… ;
  • recréation d’un forum et/ou d’un chat (A vous de me dire !), pour les échanges, le partage, de graines, plants, recettes, idées, infos et pensées positives (!) ;
  • amélioration des mini-fiches ;
  • développement de la boutique en ligne avec la vente de graines et plants (comme autrefois) mais aussi, en local, de légumes, condiments et diverses préparations, essentiellement culinaires (exemple : salades, mélanges d’épices, tisanes/infusions…) ainsi que de petites constructions bois, pour le potager (bacs et/ou carrés de potager, jardinières…).
  • recréation d’une page (ou catégorie) pour le projet global d’oasis (écolieu/écovillage, lieu de vie éconologique) basé, bien évidemment, essentiellement, sur le potager… Et l’amour… AVI !
  • lancement d’une campagne de financement participatif.
  • j’hésite aussi toujours à ajouter des publicités pour financer une partie de ce travail et/ou au moins, payer les frais d’hébergement. D’ailleurs j’aimerais également avoir votre avis à ce sujet !
  • Et puis, en dehors de la toile, je continue mes semis et plantations, en pots et pleine terre, chez mes parents… En espérant pouvoir continuer chez moi d’ici peu, avec de belles énergies pour m’accompagner !

N’hésitez surtout pas à me faire par de vos réactions et/ou suggestions !

A très bientôt <3

Tableau des associations (compagnonnage)

Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésEnnemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
A-B
Absinthecarotte, choux pommés choux pommésanis vert, carvi, fenouil, sauge et jeunes semis en général 
Agastache de corétous    
Ail ordinaire, d’orient et rocambolebette à carde, betterave, carotte, céleri, épinard, fenouil, fraisier, laitue, pêcher, pomme de terre (pour ail rose), rosier, tomate betterave, carotte (contre mouche de la), pêcher, tomatecarotte, chou, fève, gesse commune, haricot, lentille, navet, pois, pois-asperge, pomme de terre (sauf pour ail rose), soja et légumineuses en général asperge, carotte (à éviter malgré l’éloignement de la mouche), fève
Amarantetous mais surtout maïs, oignon, pomme de terre    
Anethchoux( surtout pommés), concombre, cornichon, fève, laitue, navet  choux pommés, fèvecarotte 
Angélique officinaleaucun    
Anis vert   absinthe 
Ansérine bon-henritous    
Arrochetous    
Artichautaubergine, chou, fève, haricot nain, laitue, oignon, pois, radis, tomate, zucchini    
Aspergechicorée, échalote, épinard, féverole, haricot (surtout nain), laitue, persil, poireau, pois, radis, roquette cultivée, sarrasin, tomatetomate éloigne criocèretomatebette à carde, betterave, cornichonail, concombre, oignon
Aubergineartichaut, haricot (surtout nain), œillets d’inde, piment, soucis, tomateharicot éloigne doryphore et altises, œillets d’inde et soucis éloigne parasites pomme de terre 
Balsamitetous    
Basilictomate tomaterue officinale 
Bette à cardeail, céleri, choux, laitue, oignon  asperge, carotte, épinard, haricot, poireau, tomate 
Betteraveail, céleri, céleri-rave, chicorée, choux (dont chou-rave), crosne, échalotte, haricot nain, laitue, navet, oignon, pois, radis, rutabagaail favorise la croissance et améliore le goût asperge, échalote, fève, maïs, pomme de terre, tomate, haricots à ramescarotte, épinard, poireau
Bourrache officinale et orientalefraisier, tomate et plupart des plantes tomate  
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
C
Calebasse ou gourde   pomme de terre 
Camomille   menthe 
Capucinecourge, pomme de terre et toutes plantes légumières aimées des pucerons toutes plantes légumières aimées des pucerons, courge  
Cardonsurtout fève mais aussi laitues, mâche, radis, trèfle blanc nainfève, trèfle blanc nain   
Carotteabsinthe, ail, chicorée, choux, ciboule commune, cresson de terre, ciboulette, coriandre, échalotte, fève, gesse commune, haricot (surtout nain), laitue, mâche, navet, œillet d’inde, oignon, panais, pois, poireau, poirée, poivron, radis, romarin, rutabaga, poireau, pois, radis, salsifis, sauge, scorsonère, soucis, tomateail, coriandre, échalotte, œillet d’inde, oignon, poireau, romarin, salsifis, sauge et soucis en éloignent la mouche de la carotte. Radis aide à la germination et marque le rang. Ciboulette améliore saveurharicots, poireau, pois, radisail, aneth, bette à carde, fenouil bulbeux et doux officinal, pomme de terreail (à éviter malgré l’éloignement de la mouche), betterave
Carviharicot nain, pois  absinthe, fenouil (dont fenouil bulbeux et doux officinal) 
Céleri à côtesail, bette à carde, betterave, chicorée, choux (dont chou-fleur hâtif), concombre, cornichon, courgette, épinard, fenouil, fève, haricot nain, navet, poireau, pois, tomatechoux améliore la qualitéchouxmaïs, persillaitue, pomme de terre
Céleri-ravebetterave, chicorée, choux (dont chou-fleur hâtif), concombre, haricot, poireau, pois, pomme de terre, radis, tomate pomme de terremaïs, persillaitue
Cerfeuillaitue, chou de Bruxelles laitueradis (les rendant plus piquants) 
Cerfeuil musqué et tubéreuxtous    
Chayotetous    
Chervistous    
Chicoréeasperge, betterave, carotte, céleri, céleri-rave, citrouille, concombre, courge, courgette, épinard, giraumon, haricot, laitue, navet, oignon, pâtisson, poireau, pois, potiron, radis  choux, fenouilchoux
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
C
Chouaneth, artichaut, bette à carde, betterave, carotte, céleri, céleri rave, concombre, crésson alénois, épinard, haricot (surtout nain), laitue, mâche, melon, menthe, panais, pois, pomme de terre (surtout pour chou-fleur et chou-pommé), romarin, sauge, soja, thym, tomate. céleri, menthe, sauge et thym éloigne la piéride. Hysope repousse papillon de la piéride du chou. Tomate éloigne puce des choux verts. Menthe favorise croissance.céleriail, fenouil (dont fenouil bulbeux et doux officinal), fraisier, radis. chicorée, citrouille, cornichon, courge et courgette, oignon (sauf chou-fleur), poireau
Pour chou de Bruxelles : cerfeuil, navet.    
Pour chou chinois : ciboule de chine.  Pour chou chinois : autres choux (brassicacées), tomate
Pour chou-fleur : plantes condimentaires en général, oignon, roquette cultivée. Menthe, romarin et sauge éloignent parasites du chou-fleur. roquette cultivée 
Pour chou pommé : roquette cultivée, tomate. Absinthe, aneth, mélisse, menthe, romarin, sauge et thym éloignent parasites des choux pommés. roquette cultivée 
Chou-ravebetterave, céleri, concombre, laitue, oignon, poireau, poirée, pois, pomme de terre, radis, rutabaga  fenouil (dont fenouil bulbeux et doux officinal), fraisiers, haricot (surtout rames), radis, tomate 
Chrysantème comestibletous    
Ciboule de chinechoux de chine  légumineuses (fève, haricots, lentille, pois…) 
Ciboule communecarotte  légumineuses (fève, haricots, lentille, pois…) 
Ciboule de Saint-Jacques   légumineuses (fève, haricots, lentille, pois…) 
Ciboulettecarotte, concombre carottelégumineuses (fève, haricots, lentille, pois…) 
Concombre aneth, céleri, céleri-rave, chicorée, choux (dont rave), ciboulette, coriandre, cumin, épinard, fenouil, haricot, laitue, maïs, oignon, pois, sauge, tournesol. Pour le concombre des antilles : Origan, radis, haricot nain. Pour le concombre végétal : tous sauf ennemismaïs protège des flétrissures. Marjolaine protège des insectes. Radis éloigne chrysomèle. Sauge officinale favorise son développement. pomme de terre, tomateasperge, radis, tomate
Coqueret du Péroutous    
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
C-F
Coriandrecarotte, concombre, cornichon carottefenouil (dont fenouil bulbeux et doux officinal) 
Cornichonaneth, céleri, coriandre, cumin, haricot, laitue, maïs, oignon, pois, radis, saugeSauge officinale favorise son développement. asperge, pomme de terre, tomatefenouil, choux
Courge, courgette, potiron, pâtisson, giraumon et citrouillecapucine (pour courge), céleri (pour courgette), chicorée, haricot (surtout à rames), laitue, maïs sucré, poisCapucine protège des punaises. Marjolaine protège des insectes. fenouil, radischoux (sauf choux d’été ?), melon, pomme de terre
courge éponge cylindriquetous sauf pomme de terre  pomme de terre 
Cresson de terrechou, carotte, persil. Pour cresson alénois : tomate. Pour cresson des jardins : pomme de terre. Pour cresson de para : tous.   radis
Crosnebetterave et tout autre légume.     
Cuminconcombre, cornichon    
Cyclanthère à feuilles digitéesaucun sauf si grimpante sur arbre ou bordure    
Echaloteasperge, betterave, carotte, fraisier, laitue, oignon, tomate carotte (contre mouche de la), laituefenouil (dont fenouil bulbeux et doux officinal), fève, gesse, haricot, lentille, pois, pois-asperge, soja 
Enothère bisanuelle ou onagretous    
Epinardail, asperge, céleri, chicorée, choux, concombre, fève, fraisier, haricot (surtout à rames), melon, navet, poireau, pois, pomme de terre, radis, tétragone. Légumineuses apportant un peu d’azote en général.légumineuses apporte azote. bette, fenouilbetterave, laitue
Estragontous    
Fenouil bulbeux et doux officinal   carotte, carvi, choux (surtout chou-rave), coriandre, échalote, haricot à grain blanc, pois, tomate 
Fenouilail, céleri, concombre, navet, oignon, poireau navetabsinthe, carvi, chicorée, choux (dont chou-rave), citrouille, coriandre, courgette, échalote, épinard, haricot, panais, pois, tomatecornichon
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
F-I
Fèveaneth, artichaut, asperge, aubergine, cardon, carotte, céleri, céleri-rave, choux (sauf chou-rave), concombre, épinard, laitue, maïs sucré, panais, poire-melon, radisaneth éloigne puceronsaubergine, épinard, maïs, pomme de terreail, bette à carde, betterave, chou-rave, ciboule (de chine et commune), ciboulette, échalotte, oignonail, pois, pomme de terre
Ficoïde glacialetous    
Fraisierail, bourrache, échalotte, épinard, haricot (surtout nain), laitue, mâche, navet, oignon, poireau, pyrèthre, radis, thym, tomatepyrèthre éloigne insectesharicotchoux 
Gesse communecarotte, navet, pomme de terre  ail, échalote, oignon 
Glaïeul   haricot 
Groseillertomatetomate éloigne insectes   
Haricotartichaut, asperge, aubergine, carotte, carvi, céleri, céleri-rave, chicorée, choux (sauf chou-rave), citrouille, concombre, cornichon, courge, courgette, épinard, fraisier, giraumon, laitue, lentille, maïs, navet, pâtisson, persil, pois, pomme de terre (sauf haricot grain), potiron, radis, rutabaga, sariettecarotte, fraisier favorise croissance. Sariette éloigne chrysomèleaubergine, épinard, maïs, pomme de terreail, bette à carde, chou-rave, ciboule (de chine et commune), ciboulette, échalote, fenouil, glaïeul, oignon, poireau.                    
Pour haricots nains seulement : betterave, concombre des antilles, melon, poire-melon, poiréePour haricots nain : tomate
Pour haricots à rames seulement : tomatePour haricots à rames : betterave.                 
Pour haricots grains : fenouil bulbeux et doux officinal (pour grain blanc), pomme de terre
Hysopechoux (surtout pommés), vigne choux (surtout pommés)radis 
Immortelle jaunetous    
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
L-M
Laitueail, aneth, artichaut, asperge, bette à carde, betterave, cardon, carotte, cerfeuil, chicorée, choux (surtout chou-fleur), citrouille, concombre, cornichon, courge, courgette, échalotte, fève, fraisier, giraumon, haricot, maïs, melon,  navet, oignon, pâtisson, poireau, pois, potiron, radis, salsifiscerfeuil favorise croissance. Echalote protège des lapins.radismaïs, persil, tournesolcéleri, céleri-rave, épinard
Lavande officinaletous    
Lentilleharicot, poire-melon,   ail, ciboule (de chine et commune), ciboulette, échalote, oignon 
Linpomme de terre pomme de terre  
Livèchetous    
Macerontous    
Mâchecardon, carotte, choux, fraisier, navet, oignon blanc, poireau, pomme de terre, tomate    
Maïs doux (sucré)citrouille, concombre, cornichon, courge, courgette, épinard, féverole, giraumon, haricot, laitue, melon, pâtisson, pois, potiron, trèfleféverole, haricot, pois grimpant, trèfle en stimule la croissance et réduisent la présence de certains ravageursconcombrebetterave, céleri, céleri-rave, laitue, menthe, romarinpomme de terre, tomate
Margose à piquantsaucun surtout pomme de terre  pomme de terre 
Marjolainecitrouille, concombre, courge, courgette, melon citrouille, concombre, courge, courgette, melon  
Martynie de Louisianetous    
Mélisse officinale et turquetous, surtout choux pommés choux pommés  
Melonchoux, concombre, épinard, haricot nain, laitue, maïs, marjolaine, radismarjolaine protège des ravageurs haricot à ramescitrouille, courge, courgette, potiron
Menthechou (surtout fleur et pommé), navet, radis, tomate choux (surtout fleur et pommé), radis, tomatecamomille, maïs 
Monarde écarlatetous    
Morelle de Balbistous    
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
M-P
Moutarde de chinetous    
Navetaneth, betterave, carotte, céleri, chicorée, chou de bruxelles, épinard, fenouil, fraisiers, gesse commune, haricot, laitue, mâche, menthe, poirée, pois, pomme de terre (pour navet primeur et de printemps), romarin, tomatefenouil éloigne mouche du navet ail 
Oca du Péroutous sauf plantes lui faisant de l’ombre    
Œillet d’indeaubergine, carotte, poivron, tomate aubergine, carotte, poivron, tomate  
Oignonartichaut, bette à carde, betterave, carotte, chicorée, chou-fleur, chou-rave, concombre, échalotte, fenouil, fraisier, laitue (surtout hâtive), mâche (pour oignon blanc), panais, persil, poivron, rutabaga, salsifis, sarriette vivace, scorsonère, tomate carottefève, gesse, haricot, lentille, pois, pois-asperge, pomme de terre, sojaasperge, choux (sauf fleur et rave), poireau
Origantous dont concombre des antilles    
Oseille communetous    
Ortietomate    
Panaiscarotte, choux, fève, oignon, poireau, poire-melon, radis, rutabaga, salsifis  fenouil 
Pastèquetous    
Patienceaucun    
Pêcherailail protège contre cloque   
Persilasperge, cresson de terre, haricot, oignon, poire-melon, radis, rosier, tomatetomate favorise germinationrosiercéleri, céleri-rave, laitue, pois 
Pimprenelle petitetous    
Pissenlitaucun    
Poire-melonpanais, persil et légumineuses en général    
Poire de terre cochettous    
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
P-R
Poireauasperge, carotte, céleri, céleri-rave, chicorée, chou-rave, épinard, fenouil, fraisier, laitue, mâche, panais, salsifis, scorsonère, tomatecarotte repousse teigne du poireaucarottebette, fève, haricot, poirée, poisbetterave, choux (sauf chou-rave ?), oignon, pomme de terre
Poiréecarotte, chou-rave, haricot nain, navet, radis  poireau 
Poisartichaut, asperge, betterave, carotte, carvi, céleri, céleri-rave, chicorée, choux (surtout chou de Siam et chou-rave), citrouille, concombre, cornichon, courge, courgette, épinard, giraumon, haricot, laitue, maïs, navet, pâtisson, poire-melon, poivron, pomme de terre, potiron, radis, rutabagacarotte favorise croissance.épinard, maïsail, ciboule (de chine et commune), ciboulette, échalotte, fenouil (dont fenouil bulbeux et doux officinal), oignon, persil, poireau, tomatefève
Pois-asperge   ail, échalote, oignon 
Poivronaubergine, carotte, œillet d’inde, oignon, pois, tomate, trèfleœillet d’inde éloigne aleurodes.   
Pomme de terre (patate)ail rose, capucine, céleri-rave, choux (surtout fleur et pommé mais aussi rave), cresson des jardins, épinard, gesse commune, haricot (sauf grain), lin, mâche, navet primeur et de printemps, pois, raifort, soja, topinambourharicot nain, stimule la croissance et éloigne la doryphore, le lin éloigne la doryphore et améliore la saveur. Céleri-rave favorise croissance. ail (sauf rose), aubergine, betterave, calebasse ou gourde, carotte, concombre, cornichon, haricot grain, margose à piquants, oignon, pommier, radis, tournesolcéleri, citrouille, courge, courgette, fève, maïs, poireau, tomate
Pommier   pomme de terre 
Pourpiertous    
Pyrèthrefraisier fraisier  
Radisartichaut, asperge, betterave, cardon, carotte, céleri-rave, chicorée, concombre des antilles, cornichon,  épinard, fève, fraisier, haricot (surtout à rames), laitue, melon, menthe, panais, persil, poirée, pois, tomatecarotte adoucit la saveur. Laitue améliore saveur. Menthe éloigne altisesconcombrecerfeuil, citrouille, courge, courgette, hysope, pomme de terrechoux (dont chou-rave), concombre, cresson
Raiforttous mais surtout pomme de terre    
Raiponce cultivéetous    
Rhubarbeaucun    
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
R-T
Romarincarotte, choux (surtout fleur et pommé), navet, sauge carotte, chou-fleur et chou pommémaïs 
Roquette cultivéeasperge, choux (fleur et pommé)choux (fleur et pommé) apportent de l’ombre l’été   
Rosierail, persil, tomatepersil éloigne scarabées. Tomate éloigne tâches noires   
Rue officinalesauge  basilic 
Rutabagabetterave, carotte, chou-rave, haricot, oignon, panais, pois    
Salsifiscarotte, laitue, oignon, panais, poireau carotte  
Sariette vivaceharicot, oignon haricot  
Sauge officinalecarotte, choux (surtout fleur et pommé), concombre, cornichon, romarin, rue officinale carotte, chou-fleur et chou pommé, concombre, cornichonabsinthe 
Sauge sclarée et américainestous sauf trop proches (pour les américaines)    
Scolyme d’Espagnetous    
Scorsonèrecarotte, oignon, poireau    
Sojachoux, pomme de terre, tomate  allium (ail, échalote, oignon…) 
Souchet comestibletous    
Soucisaubergine, carotte, tomate aubergine, carotte, tomate  
Tétragone cornueépinard  plantes lui apportant trop d’ombre 
Thym des antillesaucun (cultivé généralement en pot)    
Thymchoux (surtout pommé), fraisier choux (surtout pommé)jeunes semis en général 
Tomateail, artichaut, asperge, aubergine, basilic, bourrache, carotte, céleri, céleri-rave, choux (pommé et vert), cresson alénois, échalotte, fraisier, groseille, haricot à rames, mâche, menthe, navet, œillet d’inde, oignon, ortie, persil,  poireau, poivron, radis, rosier, soja, soucisail protège contre acariens et rouille. Basilic stimule la croissance et améliore la qualité des fruits. Bourrache éloigne les ravageurs. Asperge et oeillet d’inde éloigne les nématodes. Menthe favorise croissance. Soucis éloigne parasites.asperge, chou vert, groseille, persil, rosierbette à carde, betterave,  chou chinois, chou-rave, cornichon, fenouil (dont fenouil bulbeux et doux officinal), haricot nain, poisconcombre, maïs, pomme de terre
Tomate en arbretous    
Topinambourpomme de terre  plantes ne devant pas avoir trop d’ombre 
Tournesolconcombre  laitue, pomme de terre 
Légumes, arbres fruitiers et plantes non légumières ayant un rôle vis-à-vis des légumesCompagnonsAmis aidantsAmis aidésennemisContradictoires (amis ou ennemis ?)
T-Z
Trèflecardon (pour trèfle blanc nain), maïs cardon (pour trèfle blanc nain), maïs  
Verveine citronnelletous    
Vignehysope    
Zucchiniartichaut    

https://lepotager-demesreves.fr/Associations%20et%20compagnonnage.htm

Ce langage qui nous lit

Bon ben la mise à jour de l’encyclopédie avance bien. Enfin… Je crois 🤔 C’est quand même un putain de casse-tête 😅 Je me demande même comment j’ai réussi à faire ça 🤣 Ah oui, c’est vrai, j’étais aimé à un point…

Ça me fait penser que je vais pas tarder à lui remonter les bretelles elle aussi (comme ils ont tous eu le droit ici, que ce soit la famille ou les amis) et comme je le fais de plus en plus, sur fb et mess… Avec cette excuse magique du « j’abandonne (où j’ai abandonné) l’AVI ».

Le plus compliqué c’est que les fichiers les plus importants, que j’ai fait sauvegarder à part, automatiquement, sont plus récents que le reste du site… Du coup je dois modifier énormément de choses pour les rendre compatibles entre eux…
Et, comme je l’ai dit l’autre jour, je n’ai pas vraiment appris ces différents langages qui font les codes sources… L’envers du décor de la toile… Car je n’ai pas pour but de faire, de la programmation, mon métier… J’ai « juste » appris ce qu’il me fallait pour développer une sorte de logiciel qui n’existe pas… Une sorte de tableau de bord, de système, simplifié et personnalisé, pour rendre plus accessible ce monde des plantes potagères, alimentaires, comestibles…

C’est pour cette raison que je voulais « intervenir » ce matin. Enfin… Écrire quoi ! Je voulais faire le lien entre cette encyclopédie et cette manière d’écrire, d’exprimer des idées, pensées, ressentis, que j’ai développée avec, grâce à, l’AVI…
Je voulais faire le lien… Oui, c’est tout à fait l’idée.
Je n’ai aucune expérience, compétence, officielle…
À part ce bac scientifique, spécialité physique-chimie. Pourtant j’ai réussi à réaliser, seul, la plus grande encyclopédie francophone des plantes comestibles, que l’on pouvait trouver sur internet. Sans aide financière, qui plus est…
Et j’ai partagé, gratuitement le fruit de mon travail de recherche, d’analyse, de synthèse, de mise en page… Pour que tout le monde puisse, plus facilement (pas comme on s’est galéré ! Pour éviter que vous galériez…), (re)connaitre, cultiver, cuisiner, consommer, s’approprier, ces plantes… Toute cette biodiversité… En harmonie avec la nature.

Je voulais dire que… J’ai fait quelque chose d’unique. Quelque chose axé sur le but… Le but de la Vie… L’idéal… Ce rêve que l’on fait tous d’un avenir radieux…
Je voulais dire que j’ai fait quelque chose de scientifique, accessible au grand public… À grande échelle.
Quelque chose qu’un « vrai » scientifique ne peut pas faire ! Ni quelqu’un qui ne pense pas pouvoir l’être, sans faire des études supérieures…
Quelque chose en décalage avec ce système qui nous bride, qui nous empêche d’en sortir et/ou de l’élargir, de le (re)modeler à l’image de nos rêves…
Je suis sorti des sentiers battus (mais surtout des autoroutes 🤣 À part l’A-VI 🤔), pour pouvoir apporter quelque chose de nouveau, qu’il n’aurait été possible de développer autrement…
J’ai pris le risque de prendre un chemin différent, depuis plus de 20ans… Pour changer, améliorer, ce monde, en profondeur. Et à vitesse grand V, quoiqu’on en pense… Quoiqu’il se passe, quoiqu’il en coûte… Même si pour ça je dois me mettre tout le monde à dos, et finir à la rue, parce que je suis devenu incapable de gagner ma vie ! Incapable de rentrer, pleinement, dans ce système, si ce n’est par cette porte, par ce chemin, que je trace, dessine, conçois, imagine… Si ce n’est par ici… À condition qu’on veuille bien me laisser, faire… (R)entrer… Ainsi ! Sans forcer… Sans 49.3… Sans trop faire (dé)chanter, tout l’hiver, ni l’été, non plus… Ou alors ces musiques qui donnent et rendent.. EN-VIE… AVI… Qui donnent et rendent envie de s’en sortir… De VIVRE… En cultivant sa nourriture aussi !

Ce que je voulais apporter ce matin, c’est ce lien…
Comme chaque matin… Ce lien entre les choses…
En(tre) nous… Ent(tre) tout…
Parce que… Cette écriture… Cet AVI… C’est comme cette encyclopédie ! Et ce potager… Tout aussi unique, plein d’amour, idéal… Inspirant… Car inspiré… Tout aussi varié… Tout aussi accessible, disponible, pour tous ceux qui le veulent…
Non, je ne suis pas « scientifique », à proprement dit, parlé… Je n’écris pas de manière scientifique… Mais j’innove, j’invente…! Je (re)cherche et je (re)trouve… Je fais le lien… Je (re)crée le lien… Entre les Hommes, entre les êtres… Entre ces différents mondes ! Entre ce savoir scientifique et son langage, tellement formel, formalisé… Et celui de l’homme en général, qui ressemble plus à journal… Intime ou non.

Je fais le lien entre ces différents langages… C’est un travail tellement à part… Et, pourtant, tellement essentiel ! C’est un travail tellement à part, qu’on ne peut (le) faire qu’en (d)écrivant ainsi, tous les jours… Son avi(s)… Cet avi(s)… Tous les jours de la Vie…
Tous les jours de sa vie… De notre Vie… Tous les jours, de l’amour… AVI… Pour qu’on se comprenne, qu’on se mette d’accord… Pour qu’on ait confiance, les uns en les autres, et en ce monde, cette Vie… Et en son amour… Et en notre amour…
Pour qu’on puisse avancer correctement, sereinement, sans faire tous ces détours… Sans (nous faire) oublier et perdre tout ce temps, sans cesse, à (re)chercher, à (re)trouver, l’essentiel de notre vie… AVI

Alors, oui, bien sûr, ce n’est pas formel, au sens « propre » du terme… C’est un mélange de tout. C’est, parfois, souvent, très souvent… Pêle-mêle, improvisé… Irréfléchi, peut-être, aussi… C’est de l’inconscience ?! De la folie ! De dire ce qu’on pense… Sans argumenter suivant un protocole et/ou une rhétorique… Ce n’est pas vraiment scientifique, ni philosophique… C’est… C’est, simplement, humain.

Ce n’est qu’un avi(s)… Mais offert avec tant d’amour, de/pour la Vie… AVI❤️

Et c’est aussi ce dont nous avons tous besoin ! Que ce soit les scientifiques, les médecins, les politiciens, les policiers, les caissières, les ouvriers, les banquiers, les chômeurs, les parents, les enfants, les anciens…
Pour nous donner des idées, pour se changer les idées, pour prendre du recul, pour s’inspirer, pour renouveler cette inspiration…
Pour avancer, encore et toujours, dans l’inconnu, vers quelque chose de rassurant, qui nous guide, profondément… Qui réagit, en(tre) nous… Quand on comprend l’autre, quand on se reconnaît en lui, quand on se met à sa place, quand on imagine sa vie, ses (é)preuves d’amour de la Vie… Quand on compatit… Quand on se (re)trouve, en lui, en elle… Dans sa vision de la Vie…
Quand ça, ceci, cela… Nous parle… À nous-mêmes, de nous-mêmes, en nous-mêmes… Et r-éveille, en-tre nous cette flamme, cette énergie… Cette divine énergie… Cette motivation qui nous pousse, inlassablement, même à contre-courant… À croire, espérer… À avancer, persévérer… Cette Force qui repousse l’impossible, qui nous anime, nous éclaire, nous illumine.. Annihilant l’obscur(ité/antisme).

Ce n’est qu’un avi(s)… Ce n’est qu’une forme de langage, d’expression… Ni cordiale, ni formelle… Mais offert(e) avec tant d’amour, de/pour la Vie… AVI❤️
Qu’il/elle peut être acquis(e), appris(e), transmis(e), compris(e), par tout un chacun… Par nous, humains, mais aussi tout ce petit monde qui nous entoure et qui fait partie de nous aussi… Qui nous compose… Comme une douce mélodie…
C’est, avec ou sans les mots, avec ou sans les maux, un partage, une expression… C’est…
C’est le langage (uni-vers-elle, bio-logique) de la Vie, de son amour… De notre amour de/pour la Vie… Idem❤️AVI

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10221865016685193&id=1551477811

Calendrier des semis et plantations, au potager : Avril

Allium cepa (Oignon) « Jaune paille des vertus »
Allium porum (Poireau) : de printemps et d’été
Allium tuberosum (Ciboule de Chine)
Anethum graveolens (Aneth)
Atriplex hortensis (Arroche) : à l’abris du gel ou en pleine terre
Benincasa hispida (Courge à la cire) : à l’abris du gel et/ou en pleine terre
Beta vulgaris (Betterave) : en pépinière
Brassica juncea (Moutarde chinoise, brune et japonaises)
Brassica napus Chou red russian
Brassica oleracea Chou brocoli red arrow
Brassica oleracea Chou de Bruxelles « Sanda », « Rosny »
Brassica oleracea Chou-fleur « Géant d’Automne Primus »
Brassica oleracea Chou frisé nain
Brassica oleracea Chou de Milan de Pontoise 3
Brassica oleracea Chou moellier « Blanc de Vendée »
Brassica oleracea Chou Pain de sucre
Brassica oleracea Chou palmier « Noir de Toscane »
Brassica oleracea Chou « Rouge à tête noire 3 »
Brassica oleracea Chou Tronchuda
Brassica rapa Chou bok choï ou pak choï, chou Blues hybride F1″ (Fin du mois?)
Brassica rapa Mizuma (Chou salade japonaise) : pour récolte en jeunes feuilles
Brassica rapa (Navet) « Rouge plat hâtif à feuilles entières »
Brassica rapa Rapini
Bunias orientalis (Bunia d’orient)
Calendula officinalis (Souci officinale) : semis hors gel
Capsicum (Piments et poivrons) : à l’abris du gel
Carum carvi (Carvi) : à partir de mi ou fin avril
Chenopodium
Cichorium intybus (Chicorée frisée « De Louviers » : à l’abris du gel ou en pleine terre
Citrullus lanatus (Pastèque) : à l’abris du gel ou en pleine terre
Cleome speciosa (Cléome épineux) : à l’abris du gel ou en pleine terre
Cochlearia officinalis
Coriandrum sp. (Coriandre en feuilles ou Uensaï, sous abris ou en pleine terre)
Cucumis sativus, Cucumis melo (Melon), cucurbita et luffa (abris hors gel ou pleine terre)
Cuminum cyminum (Cumin, cumin de Malte)
Cyclanthera pedata
Dracocephalum moldavica (Thé des jardins)
Foeniculum vulgare var. dulce (Fenouil bulbeux) : en pépinière ou en place (région  tempérée)
Foeniculum (Fenouil)
Fragaria (Fraisier)
Helianthus annuus (Tournesol) : à l’abris du gel ou en pleine terre
Hyssopus officinalis (Hysope vivace)
Lactuca (Laitue) Langue de cerf
Lactuca sativa (Laitue) batavia  « Blonde », « Blonde à bords rouges », « Blonde de Paris », « Brune », « Chou de Naples », « Reine des glaces », « Rouge grenobloise », « Sierra »
Lactuca sativa (Celtuce) : en pleine terre
Lactuca sativa (Laitue) à couper
Lactuca sativa (Laitue) pommée de printemps et d’été « Appia », « Hilde », « Merveille des 4 saisons »
Lactuca sativa (Laitue) de printemps et d’été « Bourguignonne », « Carmen », « Kinemontepas », « Novir », « Prestine »
Lactuca sativa (Laitue) de printemps « Dorée de printemps »
Lactuca sativa (Laitue) d’été « Soleilan »
Lagenaria (Gourde)
Lathyrus (Gesse)
Lavandula officinalis
Lens culinaris (Lentille)
Lupinus albus (Lupin blanc)
Martynia Louisianica (Martynie de Louisiane) : abris hors gel
Melilotus officinalis (Mélilot)
Mentha pulegium (Menthe pouillot), Mentha spicata (Menthe verte), Mentha spicata var. crispata (Menthe crépue)
Mesembryanthemum crystallinum (Ficoïde glaciale) : sous abris
Monarda : à l’abris du gel
Nasturtium officinale (Cresson des fontaines) : mi-avril
Ocimum basilicum (Basilic) : semis à l’abris du gel ou en pleine terre
Pastinaca sativa L. (Panais)
Perilla (Shiso) : à l’abris du gel ou en pleine terre
Petroselinum (Persil)
Petroselinum (Persil tubéreux)
Phaseolus et vigna : à l’abris du gel
Pimpinella anisum (Anis vert) : à partir de mi-avril, en pleine terre
Pisum sativum (Pois) : à grain lisse et à grains ridés (à l’abris du gel)
Plantago coronopus (Plantain corne de cerf)
Porophyllum ruderale (Coriandre bolivienne, papalo) : à l’abris du gel
Portulaca oleracea (Pourpier) : semis à l’abris du gel ou en pleine terre
Raphanus sativus (Radis) : Ostergruss rosa 2
Raphanus sativus (Radis à gousses serpent)
Rumex (Oseille)
Salvia hispanica : semis à l’abris du gel
Salvia sclarea (Sauge sclarée) : semis  à l’abris du gel
Sanguisorba minor (Pimprenelle)
Satureja montana (Sarriette vivace)
Scorzonera hispanica (Scorsonère)
Sesamum indicum (Sésame)
Silene vulgaris (Silène enflé)
Sinapis alba (Moutarde blanche)
Smyrnium olusatrum (Maceron)
Solanum laciniatum (Pomme kangourou) : à l’abris du gel
Solanum lycopersicon (Tomate) : à l’abris du gel
Solanum melanocerasum (Morelle ogomo) et Solanum burbankii (Sunberry) : à l’abris du gel
Tagetes (Oeillet d’Inde) :  à l’abris du gel
Tetragonia tetragonioides (Tétragone)
Thymus vulgaris (Thym commun, thym d’hiver)
Tragopogon porrifolius L. (Salsifis cultivé)
Zea mays (Maïs)

Calendrier des semis et plantations, au potager : Mars

Allium cepa (Oignon) « Jaune paille des vertus »
Allium porum (Poireau) : de printemps et d’été
Allium tuberosum (Ciboule de Chine)
Atriplex hortensis (Arroche) : à l’abris du gel ou en pleine terre
Benincasa hispida (Courge à la cire) : à l’abris du gel
Beta vulgaris (Betterave) : au chaud (sur couche)
Brassica juncea (Moutarde chinoise, brune et japonaises)
Brassica napus Chou red russian
Brassica oleracea Chou brocoli red arrow
Brassica oleracea Chou de Bruxelles « Sanda », « Rosny »
Brassica oleracea Chou cabus nantais hâtif
Brassica oleracea Chou frisé nain
Brassica oleracea Chou moellier « Blanc de Vendée »
Brassica oleracea Chou Pain de sucre
Brassica oleracea Chou « Rouge à tête noire 3 »
Brassica oleracea Chou Tronchuda
Brassica rapa Chou bok choï ou pak choï, chou Blues hybride F1″ (Fin du mois?)
Brassica rapa Mizuma (Chou salade japonaise) : pour récolte en jeunes feuilles
Brassica rapa (Navet) « Rouge plat hâtif à feuilles entières »
Brassica rapa Rapini
Calendula officinalis (Souci officinale) : semis au chaud (18°C) et/où hors gel
Capsicum (Piments et poivrons) : au chaud
Cichorium intybus (Chicorée frisée « De Louviers » : au chaud
Citrullus lanatus (Pastèque) : au chaud
Cleome speciosa (Cléome épineux) : à l’abris du gel
Cochlearia officinalis
Coix lacryma-jobi (Larmes de Job) : 13-18°C
Coriandrum sp. (Coriandre en feuilles ou Uensaï, sous abris chauffé)
Cucumis (melo et sativus), cucurbita et luffa (abris chauffé)
Cuminum cyminum (Cumin, cumin de Malte) : à partir de mi-mars
Foeniculum vulgare var. dulce (Fenouil bulbeux) : au chaud
Foeniculum (Fenouil) : à partir de mi à fin mars
Lactuca sativa (Laitue) batavia  « Blonde », « Blonde à bords rouges », « Blonde de Paris », « Brune », « Chou de Naples », « Reine des glaces », « Rouge grenobloise », « Sierra »
Lactuca sativa (Celtuce) : fin du mois, en pleine terre
Lactuca sativa (Laitue) à couper
Lactuca sativa (Laitue) pommée de printemps et d’été « Appia », « Hilde », « Merveille des 4 saisons »
Lactuca sativa (Laitue) de printemps et d’été « Bourguignonne », « Carmen », « Kinemontepas », « Novir », « Prestine »
Lactuca sativa (Laitue) de printemps « Dorée de printemps », « Gotte jaune d’or »
Lavandula officinalis
Lens culinaris (Lentille)
Martynia Louisianica (Martynie de Louisiane) : abris hors gel
Melilotus officinalis (Mélilot)
Mentha spicata var. crispata (Menthe crépue) : en terrine
Mesembryanthemum crystallinum (Ficoïde glaciale) : sous abris
Monarda : à l’abris du gel
Ocimum basilicum (Basilic) : semis au chaud
Pastinaca sativa L. (Panais)
Perilla (Shiso) : à l’abris du gel et/ou au chaud
Petroselinum (Persil)
Petroselinum (Persil tubéreux)
Pisum sativum (Pois) : à grain lisse et à grains ridés (à l’abris du gel)
Plantago coronopus (Plantain corne de cerf)
Portulaca oleracea (Pourpier) : au chaud
Rumex (Oseille) : à partir de mi-mars
Salvia sclarea (Sauge sclarée) : semis  à l’abris du gel
Sanguisorba minor (Pimprenelle)
Satureja montana (Sarriette vivace)
Scorzonera hispanica (Scorsonère)
Sesamum indicum (Sésame)
Silene vulgaris (Silène enflé)
Sinapis alba (Moutarde blanche)
Smyrnium olusatrum (Maceron)
Solanum laciniatum (Pomme kangourou) : à l’abris du gel et/ou au chaud
Solanum lycopersicon (Tomate) : au chaud ou à l’abris du gel
Solanum melanocerasum (Morelle ogomo) et Solanum burbankii (Sunberry) : à l’abris du gel et/ou au chaud
Tagetes (Oeillet d’Inde) :  à l’abris du gel et/ou au chaud
Tetragonia tetragonioides (Tétragone)
Tragopogon porrifolius L. (Salsifis cultivé)

J’abandonne… Pour réussir

J’abandonne…
Parce que c’est la seule manière de réussir.
Parce que c’est la seule manière de continuer, d’avancer…

J’abandonne parce que j’ai trop (de) mal en moi.

Je suis devenu trop accro…

Alors c’est soit je déteste cet acronyme, ce mot…
Soit je déteste… Tout ce qu’il « représente »…
Soit je déteste… Cet amour, cette vie…
Et, donc, surtout, les Hommes…
Et, donc, surtout, vous…
Mes proches…
Mes avi…

Oui, cet amour AVI est plus fort que tout…
Mais il…
Il est même trop fort quand on le sup-porte autant…
Je pensais être assez fort pour supporter cet AVI, avec cet amour…
Et/Ou, je pensais être suffisamment épaulé…
Mais il n’en est rien.

Le pouvoir de cet amour… Et du nom, adverbe, que je lui ai donné, en plus…
Le pouvoir de cet amour cumulé, décuplé…

Quelle idée…! Quelle idée en avez-vous ?

Ce n’est qu’un mot ! Ce n’est qu’un mot de plus…
Ce n’est qu’un acronyme…
Mais tellement bien trouvé…
C’est comme… C’est comme si…
Il était là, depuis toujours…
Et n’attendait que d’être découvert.
Comme un fossile bien cacher, sous le sable…
Sur Terre… Dans la terre… Depuis des millénaires…
Depuis toujours…
Un fossile invisible à l’œil nu…
Impossible à percevoir sans cet amour…
Ce sixième sens…

Un vestige intact… Tant de foi(s) perçu et aperçu…
Mais jamais… Jamais saisis dans son essence…
Cet essence… De l’amour, de la vie…

Ça m’a fait penser à cette loi de Newton…
Puis celle, quantique, de la relativité générale…
Puis…
On en est, plus ou moins, resté là depuis…
Que dire de plus ? Que faire de plus ?

Ça m’a fait penser…
Ça me fait penser…

Qu’il faut que j’arrête d’y penser.

Ce n’est qu’un acronyme… Qui rend accro à ce mot, ces mots… D’amour…

Qui rend accro à cet amour, cet vie…
Cet amour de la vie…

Si on me demandait :
« Qu’est-ce que tu as fait de ta vie, jusqu’ici ? »…
Je répondrais :
« J’ai trouvé cet acronyme. »

Tu imagines ?
-Laisse-moi rire ! Tu n’as rien fait de ta vie alors !
-Effectivement… C’est comme ça qu’ils le prennent

Ils en attendent tant… De… Cet acronyme…
Qui ne l’a pas cherché, d’une manière ou d’une autre, à un moment ou un autre…
Si ce n’est pas… Toute une vie…
Qui n’a pas essayé de mettre un nom sur ce(t(te))…
Une étiquette… Cette étiquette… Sur…
Cette idée, ce concept, cette philosophie, ce karma, cette spiritualité, cette énergie… Cet absolu, ce fluide…
Cette équation, cette réponse, cet équilibre, cette bio-logi(qu)e, ce vaccin, cette vérité, ce miracle…
Ce, cet, cette, ces…

Cette relativité positive… Amoureuse…

Amour(heur)eux de/pour la Vie… Inconditionnellement.

Qui ? Quoi… « What else ? »

Oui. Là on peut le dire…: « What else ?! »

Et pourtant… Ce n’est qu’un acro.
Pas un accro(chage)… Même pas… Pas un seul ?!
Un acro « sage »…

Je suis obligé de m’en détacher…
C’est un mot qui pèse trop lourd…

C’est comme… C’est comme un virus…
Une petite dose d’amour, ça rend « déjà » fort…
Ça fait déplacer des montagnes…
Mais là…
Ça r-éveille ce monstre en moi.
La bête… Niveau… Niveau ultime.
Tellement puissante qu’elle n’a…
Qu’elle n’a pas, plus, d’ennemi(s).
Rien ni personne contre qui se battre !
Rien ni personne à la hauteur de cette faim, de cette soif… D’amour, de vengeance, de haine, de joie, de peur, de foi, de vie, de mort… De matière et d’anti.
De minuscule… Et de MAJUSCULES

C’est comme…
C’est comme cette armée, ces soldats, sur le front…
Depuis quand déjà ? Contre qui ? Pourquoi ?
Plus personne ne sait.
Il ne reste plus que la rage.

C’est comme… Ce virus…
Et ce vaccin…
Cet amour qui (re)vient de loin…
D’on ne sait où…
Dont on ne sait rien…
De nulle part…
Du cœur de l’Univers…
D’un vestige…
D’un proton ou même d’un quark… D’une particule…
D’une antiparticule… Ou de l’Union des deux…

Cet amour… Ce vaccin…
C’est comme cette petite voix, sur le champ de bataille… Durant cette/ces grande(s) guerre(s), devenue(s), devenant… Redevenant… Revenant(s)… Inter-minable(s)
C’est comme cette petite voix, sur la fin, qui souffle :
« C’est fini… »
« Calme-toi… C’est la fin… Nous sommes sauvés…
On a gagné… »
« Rassure-toi… »

C’est comme cette petite voix…
Qui souffle, après le pire des cauchemars :
« C’est fini… »
« Réveille-toi… Ce n’était qu’un rêve… Je suis là maintenant… »
« Rassure-toi… »

Ou encore comme… Comme quand on sait qu’on va mourir… Quand on se sent, se sait, partir…
C’est comme cette petite voix…
« C’est fini… »
« Endors-toi… Tu as eu une belle vie… Sois fier de toi,
je t’aime… »
« Rassure-toi »

Je ne peux pas vivre avec ceci…
Dans ces conditions là…
Dans des conditions comme ça…

Je suis obligé de déléguer, de diluer, d’éparpiller…
De faire abstraction, de réfuter, de repousser…
D’abandonner…

Ce n’est qu’un mot mais je l’ai…
Je l’ai trop trouvé !
Dépoussiéré…
J’ai trop mis, dessus, le doigt, la main… Le cœur…
Corps et âme…
Je l’ai trop (re)trouvé, (re)mis à nu, (re)mis à neuf…
En évidence…

Il me parle trop… Je lui parle trop…
On se parle (de) trop… L’un de l’autre…
L’un dans l’autre…

Je peux tout sup-porter, de-dans cet AVI…
Tout, sauf…

Ce n’est pas de lui qu’il faut avoir pitié…
Une belle, une bonne, une merveilleuse pitié…
C’est de moi.

C’est de moi… Si vous ne l’avez pas…
Si vous n’en avez aucune ou… La mauvaise.
« Tu me fais pitié. »

C’est de moi si… Si vous ne l’acceptez pas…
De tout votre amour… De… Votre AVI.

En attendant, j’abandonne, petit à petit, cet acro… AVI

En m’accrochant, me raccrochant, à cette idée…
Cet avi(s), cette nuance… Cette relativité…
Que ce n’est pas « À vie ».
Que ce n’est pas vraiment… Complétement… Vrai.
Que ce n’est pas incompatible…
Ni sociable… Ni indissociable… Ni indiscutable…
Que ce n’est pas déraisonné… Ni raisonnable…
Que ce n’est pas condamné… Ni condamnable…
Que ce n’est pas… Irrévocable, irrémédiable.
Ni, même, et surtout, avant tout, plus que tout…
Incompatible avec cet AVI…
Qu’on prend juste nos distances, du recul…
Et qu’on se (re)trouvera…
Pour mieux se (re)trouver…
Un jour…

Le jour où vous cesserez d(e m)’abandonner…
Pour un OUI ou pour un NON…
Le jour où vous serez con-vaincu…
Que cet AVI est aussi le vôtre…
Depuis toujours et pour toujours…
Et qu’il fallait lui donner un nom… Ce nom…
Ce mot… Ces 3 lettres.
Et qu’il faut… Et qu’il faut le faire savoir…
Le montrer, partager… En être fier…
Ne pas le laisser nous échapper… Plus longtemps…
En parler, s’en servir… Coûte que coûte…

Ne plus donner davantage de force à la peur, au doute, à la rancoeur, à la colère, à l’incompréhension, à l’oubli, à l’inertie, à la dé-raison
… Quel(le(s)) qu’il/elle(s) soi(en)t…
Ne plus privilégier autre chose que la Force…
Que l’union… Pour la paix… Intérieure et extérieure…
De-dans cet amour de/pour la vie…

Faire de ce but ultime LE moyen… (D’)ÊTRE…
Amour(heur)eux de/pour la Vie…
Inconditionnellement.

J’en profite pour conclure avec le corona.
Car, comme l’a dit le docteur Raoult, il n’y aura pas, significativement, plus de morts, à la fin de l’année.
Sauf si l’effet de panique (et tout ce qui tend à l’engendrer) est renouvelé…
Parce que la plupart des morts qu’il y a eu, l’auraient été même sans cette/ces souche(s) de coronavirus.
D’ailleurs, il l’a dit aussi, 3 personnes sur 4 sont décédées des suites des complications d’une/des souche(s) de coronavirus habituel(s)…
Qu’on mettait, avant, totalement, sur le compte de la grippe… Ou d’une autre, d’autres, maladie(s) et/ou cause(s), plus ou moins méconnue(s) jusqu’ici.
Le coronavirus est un déclencheur, activateur, du rhume, banal et bénin, que l’on connaît tous.
Un allié de notre système immunitaire qui prévient dès désordres, du déséquilibre, de celui-ci… Tout en combattant et expulsant les toxines, microbes, bactéries et les autres virus… En excès. Les causes « physiques » de notre déséquilibre.
Des désordres qui perdureront et/ou reviendront tant qu’on n’aura pas trouvé, décelé, les causes psychiques, émotionnelles… Tant qu’on n’aura pas, donc, modifié notre comportement, notre mode de vie, notre manière de penser, de voir les choses, de relativiser, d’appréhender la Vie…
Tant qu’on ne privilégie pas, individuellement et/ou collectivement, un autre vaccin, virus « apprivoisé »… Formé, réformé, adapté… À notre/nos pensée(s)… Ce(lle-)ci(s)… AVI
À tel point qu’il/elle finisse par se fixer, par fragments, sur nos gènes, chromosomes…
Transformés en ADN… Transcrits et retranscrits…
Transmis et retransmis… Génétiquement…
Par amour… Idem❤️AVI

Parce que c’est ça un virus… C’est un être vivant… Ou « pré »-vivant…
Une « entité » bio-logique primaire…
Qui agit et réagit, en fonction de son hôte…
Qui en est dépendant…
En fonction de son environnement…
En fonction d’un équilibre…
Vers une plus grande harmonie…
Pour évoluer…
Comme il l’a fait pour devenir… Nous.

C’est un peu comme…
Je regarde autour de moi et j’aperçois… Des Legos. Le gros bazar de Legos de mon fils !
C’est un peu comme ces Legos qui, assemblés, peuvent former n’importe quoi.
Une des grandes différences (en plus du fait qu’un virus est quand même un peu plus vivant 😂 et un million, voire un milliard, de fois plus petit…) c’est que les Legos restent des Legos, même assemblés, même avec le temps… Tandis que les virus peuvent rester virus (s’assembler, se désassembler, par fragments…) ou devenir des fragments d’ADN… On parle d’ailleurs de virus à ADN (en quelque sorte des entités « à part entière »), de virus à ARN (qui mutent et fond muter… Comme le(s) corona(s)) et les rétrovirus (qui retranscrivent leur ARN en ADN, pour être intégré au génome de leur hôte). Mais bon… Je vais arrêter là pour cette nuit parce que ça fait beaucoup 😅 et que… Je crois qu’on est pas encore tout à fait prêt… Procédons par étapes. Un mot après l’autre… Et tout ce passera bien. Sans ac(c)ro.

Jour 3 (ou 4… Ou 6… Tout est relatif).

Attention ! Texte très long et… Perché comme d’hab
… Profitez-en (ou pas), c’est cadeau…
Et bientôt la fin.

Je dép(l)asse vraiment trop les limites des bornes et… Et j’ai tellement d’autres choses à faire…
À nouveau… À présent… Enfin… « Ce » PRÉSENT.

Donc voilà, un de mes derniers textes…
Tant qu’il me reste… :

Je reste… Confiné. Je reste « con fini »… Pas fini… In(dé)fini(ssable)… Je de-meure…
Et/ou je deviens… Viens… Reviens… Reste !
Allez reste encore un peu !
Toi et moi…
Je suis peut-être pas « doué » pour faire les choses « comme tout le monde »… Pour (r)entrer dans ce moule (à tartes… Ou à gaufres 🤔)

Mais je suis « doué » pour suivre les règles.
Quand les vies… Quand la Vie… La VIE…en dépend

En fait, tout ce que ça change, pour moi, c’est que je ne peux pas, plus, embrasser mes parents, ni mes enfants…
Alors, oui, on peut relativiser en disant que c’est une chance de vivre avec ses parents et ses enfants…
Mais c’est, avant tout, un choix.
Parce que ceci fait partie de cet essentiel qu’on a perdu, oublié… Et… Et/Ou qu’on n’a jamais vraiment trouvé, (re)trouvé… Jusqu’ici…
Jusqu’à ce virus/vaccin… Et/Ou…
Jusqu’à cet(te) amour, avi(s)…

Ceci fait partie de cet avenir (des) « possible(s) ».

En fait, tout ce que ça change, pour moi, c’est que je ne peux pas, plus, leur faire ces/leurs baisers d’amour… Comme chaque jour…

Et tout ça pour un rhume qui s’amplifie avec…
La connerie ! Nan mais sérieux…
Est-ce que ce monde est sérieux ?!

Je reste confiné. Je me plie aux règles. Même si…
Bien que je n’y crois pas du tout.
Je crois qu’elles permettent de ralentir la progression, oui… Mais de quoi ?
Je crois que le virus fait tout de même son chemin, qu’on ne pourra pas l’arrêter et que c’est bien…
Sauf que… Je crois que c’est notre manière d’agir et réagir qui le rend instable…Et cette agressivité qui le rend agressif… Et cette peur, panique, qui nous rend vulnérable.

Je crois qu’il a toujours causé, indirectement, des problèmes pulmonaires… Des bronchites et plus…

Je crois que (si) ce monde est plus malade…
De plus en plus… Et/Ou… Tellement plus…
Je crois que ce virus est/sera, toujours plus, obligé de nous « rappeler » à l’ordre… Obligé de nous poussé à nous reposer, à ralentir… À (re)venir à l’essentiel…
À l’équilibre, l’harmonie… Naturel(le)…
Naturellement.
Pas… Pas comme ça… En tout cas…
Pas trop longtemps.
Nous reposer… Pousser… Pas nous repousser.

On pourrait se contenter de protéger les plus anciens, les plus fragiles, les plus immunodéprimés…
Mais, au lieu de ça, on met tout le monde en danger.
Dans le même panier… Confinés…

Sans même savoir si chacun respecte les « règles »… À l’intérieur… Sans pouvoir vérifier et, encore moins, forcer les gens… Bien heureusement !
Et sans même savoir qui est porteur sain…

Je crois qu’il y’a bien plus de monde d’atteint par cette/ces souche(s), qu’on ne le pense vraiment, et que d’être confiné n’y change(ra) rien… Ni pour sa « propagation », ni pour… Je crois qu’il n’est pas prêt de/à quitter notre, nos, corps… Et âme.
Je crois qu’il a juste besoin qu’on l’accepte…
Comme on l’a toujours fait, sans le (re)connaître…
Sans le (sa)voir…
Je crois qu’il faut savoir le (re)connaître…
Et (re)connaître son intérêt, son utilité…
Dans cet, notre, éco-sy(s)tème… Bio-tope… Bio-logique…

Je crois en la maladie et sa/ses cause(s) émotionnelle(s)… Je crois en son message…
Le mal-a-dit qu’il fallait respirer… Le mal a dit qu’il fallait cracher toute cette putain de connerie, toute cette haine, colère, rancœur, accumulée… Toute cette accumulation de produits, pesticides et désinfectants, et gaz, émanations…Au fur et à mesure… Et/Ou avaler… (Di)gérer… Expulser…
Au fur et à mesure…
Prendre le temps. Le temps qu’il faut.
Prendre le temps de le (re)faire…
Prendre le temps de le (re)dire, (d)écrire… Aussi…
Pour laisser place à la vérité.

Je crois que notre/nos organismes peut/peuvent très bien (di)gérer ces maux, ces pollutions…
Je crois qu’il(s) le fait/font très bien…
Déjà… Depuis toujours et pour toujours…
De mieux en mieux ? (ré)adaptation génétique.
Par les modes de vie… Par les bactéries, les microbes, les champignons… Jusqu’à ce(s)…
Virus/vaccin(s)… Tout au bout de la chaîne…
Le cycle éternel… De la Vie… Perpétuel(le)… AVI

Je crois que notre/nos organismes peut/peuvent très bien (di)gérer ces maux, ces pollutions…
Ces toxines…Ces molécules…
Chimiques… Ou naturelles…
Vu la quantité qu’on (re)trouve dans nos magasins, dans nos sols, dans l’eau, dans l’air… Sur nous, en(tre) nous… Partout.
Je crois qu’il(s) le font très bien…
À condition de ne pas (trop y) penser…
Ou d’y/de penser… Avant tout, sur-tout… En bien. Comme un bien…
Comme une putain de belle chose…
Comme ce putain de miracle de la Vie…
Auquel on ne croit pas ?!
Comment peut-on (encore) oublier ces choses là ?! Nous…
Fruit(s) de 14 milliards d’années d’Évolution…
Que sommes nous vraiment ? Un corps, défini… ?! Vraiment ?! Nous…
Sommes-nous, vraiment, à ce point, définis-sable(s)
… Ou indéfinissables ?!
Conditionnés, conditionnables… Confinés, confinables…
Sans condition(s) ?!
On va s’laisser faire ?!
Oui, bien sûr, « physiquement », notre corps et notre esprit sont bien distincts du reste, des autres…
De ceux des autres…
De même que notre physique est bien distinct de notre psychologi(qu)e. Psycho-logi(qu)e.
Mais, dans l’absolu…

Sauf… Sauf si on parle de quantique.
De relativité générale…
Bref.

On va s’laisser faire ?! Ou on passe…
Au véritable inconditionnel ?!
Cet absolu… Cet amour… Cette attraction…

Je voulais juste te/vous dire que je meurs de ne pouvoir les embrasser… Et que, c’est réciproque.
Oh ils peuvent bien se passer de ces baisers inertes

Oh oui, on peut bien s’en passer…
Mais, quand on a connu autre chose…
Quand on (re)connaît autre chose…
Quand on reconnaît (que c’est) l’essentiel…
Cet amour… À ce point… À ces 3 petits points…
Qui rappellent (eux aussi, comme ce non ou ce oui)

Ces 3 petites lettres… Lettres d’amour…

Je voulais juste te/vous dire que je meurs de ne pouvoir les embrasser… Que j’en ai envie et… Besoin.
Et qu’ils en ont envie et… Besoin, eux aussi.

Que je n’arriverai pas à les protéger, sinon.
Que je n’arriverai pas à nous protéger…
Qu’on n’arrivera pas à se protéger…
Qu’on n’arrivera pas à s’entraider…
S’entre-aimer…

À « mélanger » nos biotopes… Nos virus, bactéries, microbes, parasites, champignons, molécules, gènes… Nos idées… Nos pensées…
Nos failles et le moyen de les remplir, guérir d’amour… Par l’amour…
Avec, par et pour…

Je voulais juste te/vous dire que…
L’intérêt de ce virus là, en particulier, avec ce confinement, c’était, c’est, de nous rapprocher…
Paradoxalement… Et contre-paradoxalement…
Vous, vous avez peut-être besoin de quinze jours…
Ou d’une quarantaine…
Ou d’un an ou…
Mais moi… Moi j’ai cet AVI. Et je vous le donne.
Et si… Et, si vous n’en voulez pas…
Et/Ou ne (me) le (dé)montrez pas…
Et/Ou ne LEUR (dé)montrez pas…
Suffisamment… Souvent, longtemps…
Bien… Mieux…
Durablement… Renouvelablement…
(é)prouver… Cette (é)preuve d’amour de la Vie…
AVI

Et si… Tant que…

Je vous le laisse. Comme on s’arrache…
Comme on se fait arracher le cœur.
Pour l’offrir a celui/celle qui en a besoin…
Et que l’on aime… Plus que tout… Au monde…

Je n’abandonne pas vraiment…
Je vous le laisse.
Je m’en défais.
Je le crache. Je l’expulse.

Je le laisse à la porte d’entrée. Et je ferme à clef.
Je le renie.

Et…
Et vous avez tout grand intérêt à avoir pitié d’elle… De lui… De ce que tu es…
De ce que vous êtes…
De ce que nous sommes… Tous… Tout…
De plus beau… De plus belle…
De plus profond… De plus précieux…
Notre cœur… Le fin-fond de notre cœur…
Notre jardin secret… Notre « petit » paradis…
Corps et âme… Depuis toujours et pour toujours…

Elle m’a serré la main, tout à l’heure (hier soir). C’était…
C’était un « réflexe » ?!

J’ai crié… Hurlé…

J’ai dit « non, je ne viendrai pas manger ».
J’avais autre chose à faire… De plus important…
D’essentiel…
Plus essentiel que de manger, à une certaine heure.
Plus essentiel que de manger, à ce moment là…
En famille ou pas.
Mais… Mais elle a du mal avec ça, ceci, cela…
Comment peut-on prendre cet AVI pour…
Un « caprice » ?! Un « simple » caprice…
D’enfant, d’ado… D’adulescent… D’adulte qu’a pas grandi… Pas vraiment…
Oui. Ça aussi… Ça définit plutôt bien cet amour…
De la Vie…
Cet avi(s)…
(Contre)paradoxal… Contre toute(s) attente(s)…
Cent transitions.

Alors elle m’a crié dessus… D’en haut…
Pour que je vienne les rejoindre… À table…
À table !!!!
Alors j’ai hurlé.
Alors elle m’a crié « pour-quoi »…
Je lui ai hurlé de ne plus me traiter comme un gamin de deux ans…
Alors que « je suis plus intelligent que vous tous !!!! »
Tout le monde a entendu. Bien sûr, forcément…
Ça faisait partie du but.

La tension est redescendue.
J’ai continué… Apaisé…
J’ai continué de/à tout faire pour sauver ce monde, avant qu’il ne soit trop tard.
Avant que… En espérant que… Ce cauchemar…
Avant qu’il ne devienne, vraiment, véritablement…
Prémonitoire.
Un cauchemar aussi réel… Continu… Exponentiel…
Un cauchemar impossible à oublier…
Un cauchemar si facile à (dé)crire…
Un cauchemar si « bien » (d)écrit…
Un cauchemar dont la fin est le début…
Le début de la fin ?!
À vous de choisir le (re)commencement…
La continuité… Qui vous arrange ?!

Un cauchemar que j’ai pris soin de terminer…
Avec amour… Avec, par et pour…
Non, ce jour là… Il n’y a pas eu de « coupure »…
Il n’y a pas eu de « rupture »…
Je ne me suis pas vraiment réveillé…
« Juste » r-eveillé… Encore un peu plus…
Encore un peu mieux…
« Juste »… Encore… Un peu… En avance…
Et/Ou en retard… De quoi ?! De combien ?!

Tout le monde était apaisé.
J’ai terminé… Et je suis remonté.
Elle était toute contente… R-AVI(E)
Mais elle m’a tout de même demandé de m’excuser
(pour la première fois).
À quoi j’ai répondu :
« Tu n’avais qu’à pas commencer ! »
Pour la première fois…
C’est la première fois que je lui réponds ça.
Oui. Je peux être con moi aussi.
Inconditionnellement.

Elle était toujours ravie…
Elle m’a souri et tendue la main… Pour faire la paix.
Pour moi, c’était déjà fait.

C’est fait… Depuis… Depuis si longtemps…
Depuis combien de temps déjà ?
Ou depuis peu… Si peu…
Depuis que j’ai arrêté… Abandonné…
Depuis que j’ai décidé de (re)prendre une vie « normale »… De « bonnes » résolutions ?!
Tout est… Relativement…
Absolument, Véritablement, Inconditionnellement…
Paradoxalement… Contre-paradoxal ?!

Je sais pas ce que c’est qu’une vie « normale ».
Je sais pas ap-prendre ça… Comme ça…
Comme vous… Comme toi…
Y’a pas de place, pour moi, dans ce moule !
Avec… De-dans… Cet AVI…
Sans qu’il soit vôtre aussi.

Je sais juste… Je sais « juste » m’entêter à (vouloir) sauver ce monde… Et croire que c’est possible…
Et (dé)montrer, (é)prouver…
En (dé)montrant, (é)prouvant… AVI
Qu’il n’est pas… Qu’il n’a jamais été… En danger…
Ni lui… Ni nous…
Que tout ça… C’est « juste » dans notre/nos tête(s)…
De gamin capricieux.

Jour 3 (ou 4, c’est relatif).

3-4 jours que ma meilleure amie me les casse…
Cette bon Dieu… De Luciole…
Parce qu’elle est conquise…
Depuis 2 ans maintenant… En ce moment…
C’est quel jour, déjà, précisément ?!

3-4 jours qu’elle me les brise…
Parce que, pour elle…
C juste pas possible que j’abandonne.
C juste pas possible qu’on s’en sorte sans cet AVI…
Et le nom, l’adverbe… Le mot… Cet acro…
Et… C juste pas possible qu’on y arrive, sans moi…

Mais… La Vie est belle, bien faite, parfaite…
Tellement…

Sans moi ?! Tout ça, ceci, cela… Ne dépend plus que de vous, à présent…
Que de vous… En plus de moi et de tout ce que je fais pour l’amour, (de) la Vie… Pour l’amour du ciel !
Avant qu’il/elle ne disparaisse…
Avant de disparaitre…

Le virus E(S)T le vaccin.

Cet(te) AVI(E)… Accepte-le/la…
Prends-le/la… Comme il… Comme elle vient.
Comme ce féminin que l’on porte, qui porte…
En(tre) nous… En et hors… En dehors…
En ce monde…

Relativité « AVI »… Soyons « RAVI ».
R-ÉVOLUTION… AVI
Je t’aime❤️AVI
On s’aime… On sème… Idem…(L’)AVI…

C’est « juste »… C’était « juste »… Pour te/vous dire…
De-dans cet AVI… Avec, par et pour…
Que le monde n’est pas-plus…
Que nous ne sommes pas-plus…
En danger…

C’est « juste »… C’était « juste »… Pour te dire…
Pour te/vous le dire…
Avant qu’il ne soit trop tard.

Si je me suis r-eveillé(e), là, encore une foi(s)…
C’est juste pour te/vous dire que ce virus « AVI » est…
Que c’est le remède… Que c’est le vaccin…
À ce monde… Ces/ses/nos désordre(s)…
À cette connerie « (in)humaine » qui nous fait (trop) penser

Que ce monde est en danger… Et baliser…
Analyser… Banaliser… Dans le mauvais sens.
Du mauvais côté du mur…
Et/Ou trop près du mur.
Ou pas assez…
Le remède à ÇA… Ce « truc » là… Ce « (pa)paradoxe »

Ce virus AVI…
C’était… C’est…
« Juste » pour te dire que le monde est en danger…
Et qu’on peut le sauver ainsi…
Et/Ou qu’il ne l’est pas et/ou ne l’a jamais été…
Et/Ou qu’il ne l’est plus…
Et/Ou qu’il ne le sera plus…
Grâce à Dieu… Grâce à cet avi(s), d-partagé, d-livré

Amen

À Dieu

AVI

Je repars… Vers… Faire… Défaire…
Une (toute autre) Histoire… Sans cauchemar(s)…
Je repars et vous le/la laisse… Cette folie…
Ne l’est plus…
Ni pour moi, parce que j(e l)’abandonne…
Ni pour vous… Parce que je l’ai (dé)nommé(e)… AVI

Jour 3 (ou 4… Ou 6… Tout est relatif).Attention ! Texte très long et… Perché comme d'hab… Profitez-en (ou…

Publiée par Patrick Le Ménahèze sur Samedi 21 mars 2020

Bon et bien voilà. Une journée sans écrire…

J’aurais pu !
J’avais l’envie, le temps et l’inspiration…
Mais j’ai refusé de le faire.

Ça ne m’a pas fait du bien, pour autant… Oh non…
J’ai déjà pris tellement de recul, en deux jours…
Ça me fout les boules.

Ça me fout les boules que les gens sachent à quel point on est dans la merde… Et pas par rapport à ce virus mais par rapport à notre manière d’agir et réagir…
On pourrait se contenter de protéger les plus « faibles » mais, au lieu de ça, on tend à rendre plus fragile toute la population.
Et on donne, ainsi, plus de pouvoir malsain à ce virus, d’habitude si bénin…

Ça me fout les boules que les gens sachent à quel point il faut (ré)agir, ensemble, dans un même élan d’amour… Mais attendent… D’être obligé ?!
De perdre une à une leurs libertés…
Avant d’hypercuter l’essentiel ?

Toujours le même problème…
Toujours la même erreur…
Attendre que ça se passe…
Attendre quelque chose des autres…
Ou prendre l’initiative et refuser de s’allier avec les autres… Surtout pas, non ! Il faut que la solution vienne de soi ou… Tant pis !
Tant pis pour ce monde.
Plus j’abandonne l’AVI et plus je vois les choses différemment… Sans amour… Et plus l’espèce humaine me répugne.

Mais je vais quand même continuer de m’en débarrasser. Il me colle trop à la peau… Comme un « Tanguy ». Comme un gamin, devenu adulte ou presque, qui continue de vivre aux dépens de ses parents… Comme moi, d’ailleurs, en fait… Sauf que je ne demande rien. Et que je n’ai besoin de rien ni personne, que je peux avoir par mes propres moyens, pour faire ce que j’ai à faire… Mais j’accepte, parce que le temps compte, et que tout aide extérieure permet d’aller plus vite… Bien plus vite… Dans/Vers le bon sens.

Je vais continuer de me débarrasser de cet acronyme. Ah ouaih, « acronyme »… C’est bien vu ça aussi. Ça rend accro.

J’ai la haine. Ou, plutôt, l’avi noir… J’espère juste que ça peut pas être pire que la haine elle-même… Que ce que j’appelle, appelais, l’amour noir.
Sans cet AVI… Je sais pas… C’est idée.

Laisse-moi tranquille. Fais ta vie.

Et prenez-le, aimez-le, entrenez-le, nourrissez-le, élevez-le, protégez-le…
Ou je ne donne pas cher de notre peau à tous.

Voilà ce qu’il en est.

Donc, comme je l’ai dit à Luciole, ma meilleure amie, j’ai (re)fait un blog, en complément du site internet du Potager de mes/nos Rêves. C’est, en gros, la suite du précédent (La Vie de mes/nos Rêves) que j’ai (re)baptisé « AVI ». Suite logique, quoi…
Et je vais essayer de trier mes différents textes pour tout (ré)organiser… Et afficher ceci/ceux-ci différemment… Comme on peut pas faire avec fb, en fait… Histoire de dépasser, repousser, encore les limites…

C’est en gros, la fin… Ou le (re)commencement.
C’est vous qui voyez.
Soit vous acceptez ce « mot », soit…
Bref. J’abandonne mais ce sera long…
Ça nous laisse encore le temps…
Le temps qu’il faut.
À condition de prendre les bonnes décisions.
LA bonne décision.
À condition de mettre sa haine, son orgueil, sa colère, sa rancoeur, sa peine, son doute, sa peur…
De côté. Tout ce qui entrave l’amour de/pour la Vie.

Pour le moment, ça va, je (di)gère encore très bien…
Mais, pour la suite, tout dépendra de vous aussi…
Sans vous, je ne pas aller plus loin… Je ne peux pas revenir en arrière… Je peux juste tenir encore un peu, le temps d’organiser, réorganiser, un peu, tout ce que j’ai pu (d)écrire sur, de, dans, avec, par et pour… Cet AVI.

Maintenant, soit c’est ta vie, ton amour, aussi…
Soit c’est votre avi(s) aussi…
Soit… Rien.

Soit il faudra trouver un mot qui correspond, coïncide, encore plus, mieux… À tous les niveaux.

Bon courage !

Oui, c’est amer, acide même, mais pas plus que tout ce qu’on voit, entend, res-sent, chaque jour, de-dans cet amour…

Tout ce que j’ai réussi à supporter, pourtant… Preuve(s) en est/sont mes dernières publics, mes dernières réponses, et mes derniers commentaires…

Et le fait même que j’abandonne… Différemment.

Pour une, d’une, autre raison… Cet avi(s).
J’abandonne pour qu’il soit vôtre.
J’abandonne pour ne pas avoir à mourir pour ça, ceci, cela… Parce que ce n’est pas ce qu’on veut, espère… Parce que ce n’est pas la Vie, l’amour de la Vie… AVI

Parce que c’est « juste » incompatible. Comme je l’ai (d)écrit si souvent.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10221815111797602&id=1551477811

Résumé de l’éco-sy(s)tème de ce monde… ?!

On nous a toujours dit qu’on ne pouvait pas soigner le rhume mais seulement les symptômes.
Et que, la plupart du temps, ça passait tout seul, qu’il fallait juste se (re)poser… Que c’était bénin et, essentiellement, le signe d’une fatigue plus ou moins installée, laquelle pouvait engendrer des complications variées… Et/Ou le signe de quelque chose d’autre, de plus grave et/ou de plus profond…

C’est parce qu’il y a les rhumes d’allergies (rhume des foins…) et les rhumes d’origine virale. Et je viens d’apprendre (ou de me rappeler… Prendre connaissance et conscience) que, concernant les rhumes d’origine virale, c’est parce qu’il y’a beaucoup de virus différents, à l’origine de ce simple rhume. Des virus dont les familles les plus courantes sont celles des picornaviridés, des adénovirus et des coronavirus. Il n’y a, apparemment, pas de « remède global », contre ces virus, bien qu’il y ait eu une étude au niveau des protéines, lesquelles sont utilisées par ces virus (c’est ce qui forme les couronnes du corona, qui lui valent ce nom) et il est donc compliqué de trouver LA souche responsable (à chaque rhume et/ou complication…) et un traitement antiviral adapté, pour chaque… D’autant plus que les virus (comme les bactéries, champignons…) sont présents partout, tout le temps, en nous et hors de nous. On dit même qu’ils sont présents, dans notre corps, en bien plus grande quantité que nos propres cellules…
Il est donc compliqué de trouver le médicament, traitement, adapté, pour chaque souche ou même famille, et, même, fortement déconseillé d’intervenir, dans la plupart des cas, puisque, d’une part, ils ont pour rôle de se débarrasser des bactéries qui, en surnombre, causent elles-mêmes toute une panoplie de maladies (ils permettent donc de les réguler et sont donc signe et « traitement », en quelque sorte, de cet excès). Autrement dit, ces virus sont largement présents, un peu partout, en permanence, et participent à notre équilibre… Et, le fait que l’un d’eux soit prédominant, à un moment donné, est le signe d’un déséquilibre, dérèglement, au niveaux des bactéries et, plus globalement, au niveau de notre train de vie, nos habitudes, notre manière de penser et vivre, et tout ce qui en découle… Il y a donc une question d’hygiène, certe, mais celle-ci est toute relative… Car tout ce qui n’est pas naturel et/ou en adéquation avec cette nature, ce naturel, tend à créer (et/ou participer à) ce déséquilibre… Notamment en empêchant le système immunitaire de faire son travail « normalement », naturellement.

En plus d’être utiles (on peut même parler de virus bénéfiques, de « bons virus », comme on parle de bonnes bactéries, quand ils ne sont pas en excès… C’est le même « principe » que pour les plantes médicinales qui sont à l’origine de la plupart des médicaments, et toutes les plantes en générales, même dites « comestibles », dont les différentes molécules sont toxiques, en excès, en fonction, donc, de chacune, de leur concentration et de leur utilisation…), on en apprend des choses, indirectement, notamment grâce à cette souche de coronavirus (covid19). On se fait LA « mise à jour » sur la « maladie » la plus banale, la plus courante, la plus connue (et, pourtant, paradoxalement, si peu, compte tenu du fait de la diversité des facteurs sources et aggravants) et la plus bénigne, de tous les temps… Lié à tout un panel…

LE signe d’un déséquilibre… DU déséquilibre…
Le signe… Qu’il faut ralentir…
Prendre du recul… Se (re)poser… Et faire le point.
Le signe qu’il faut changer quelque chose et/ou se recentrer…
Et/Mais, avant tout, peut-être : dédramatiser…
Relativiser…

Pourquoi elle, pourquoi cette souche, cette mutation, précisément ? Pourquoi là-bas ? Pourquoi à ce moment là ? On le saura, probablement, plus tard…

En ce qui concerne le moment, forcément, ici, on est en hiver (si tenté qu’on puisse encore parler d’hiver…), donc les virus prolifèrent… D’autant plus avec cette humidité… Qui me fait encore et toujours penser que l’automne ne s’arrêtera qu’au printemps… Voire même, directement, en été (avec de l’avance…). On ne dira alors plus qu’il n’y a plus de saisons mais qu’il y en a 2. Bref.
Plus largement, globalement, ce moment coïncide avec là où nous en sommes, sur cette Terre. Je parle de l’être humain, de son rôle et de son emprise, sur ce monde… Des causes et des conséquences… Et puis l’enjeu et, encore et toujours, le but…
À noté que cette « épidémie » vient de l’Orient…
Alors même qu’on commençait à venter les mérites de la médecine orientale, souvent dite « préventive » (on empêche le corps de se déséquilibrer et on l’aide à se rééquilibrer…) et, donc, à suivre cette bio-logique… La cause émotionnelle… Le mal-a-dit.
À croire qu’ils ont fait de même, de leur côté, avec notre médecine « pharmaceutique »…
Ben oui… Bien sûr ! Tout coïncide.

Alors, c’est quoi la solution ? Un mélange des deux… Comme toujours… Un « savant » mélange des deux…
La « foi » en l’équilibre naturel (qui est et/ou devrait être considéré(e) à sa juste valeur… C’est-à-dire au delà même de l’idée de foi, de croyance, de confiance… Et de savoir…), la « prévention » de cette équilibre… ET le rééquilibrage, par les soins, la/les médecine(s) traditionnelle(s), alternative(s)…

Je vais, forcément, en profiter pour refaire encore un peu de « pub » pour cet acronyme que j’ai trouvé…
Car il est grand temps d’unir notre/nos savoir(s), expérience(s), connaissance(s), opinion(s), vision(s) de la Vie… Avi(s)… Mais aussi, et surtout, avec, par et pour… De-dans cet amour… Cet amour de la Vie… AVI

Je ne le répéterai peut-être jamais assez… La Vie est belle, bien faite, parfaite… Les lois de l’Univers…
La loi de la relativité générale, fonction de la loi de l’attraction… Fonction de l’énergie(, de ce) que l’on privilégie… Le doute… Ou la confiance… Le désespoir ou l’espoir…
On ne saura jamais tout et il ne faut pas perdre trop de temps à chercher à tout comprendre… Au risque de passer à côté de l’essentiel et, donc, créer un déséquilibre… Au niveau de notre propre corps (santé physique et mentale, morale… Bonheur, bien-être…) mais, également, au niveau du monde qui nous entoure, puisque le poids de l’humanité est devenu considérable et que notre manière globale de penser entraîne telle(s) ou telle(s) conséquence(s)… Soit on la dirige dans/vers un même but commun (AVI), soit on continue de se disperser (autrement dit, on continue de suivre cette pensée globale « dominante » qui nous divise, nous affaiblit, nous emprisonne, nous empoisonne, nous asphyxie…).
Soit on se focalise sur la manière globale de penser « positivement », en lui donnant un nom (simple et explicite, de préférence… Qui parle de lui-même…), soit on se focalise sur autre chose… Le négatif, la peur, le doute, le mal, les maux… Autrement dit, on s’éparpille, on se perd… (Et, pour couronner le tout, comme dans tout bon film d’horreur, c’est là que ça part en couille 😬🙃😂).

Soit on se focalise, en(tre) nous, sur cet amour… Cet amour de/pour la Vie, à l’origine de bien des miracles, à l’origine de la VIE…
Soit on se focalise sur cet amour, en le nourrissant, en lui donnant l’essentiel de notre attention, de notre/nos force(s), de notre énergie…
De notre amour… AVI… Idem❤️AVI…
Soit…

On nous a toujours dit qu'on ne pouvait pas soigner le rhume mais seulement les symptômes.Et que, la plupart du temps,…

Publiée par Patrick Le Ménahèze sur Samedi 14 mars 2020

Prendre en compte sa propre condition

J’ai essayé d’aimer sans condition, mais c’est impossible.
À moins de prendre en compte sa propre condition.

C’est là qu’est le véritable inconditionnel…
L’amour de/pour la Vie…

Or ma condition à moi est d’autant plus liée à cet avi(s).

Mon amour, tu te te souviens de Benjamin ? Comment l’oublier… Il voulait tellement sauver ce monde… Et il avait une si belle idée… Pour nourrir le monde entier… Mais il a craqué tant les choses n’avançaient pas assez vite pour lui… Tant ça le hantait de penser à tous ces enfants qui mourraient chaque jour de faim…
C’était une belle personne… Vraiment… Mais tout ça l’a complètement dépassé… Il a totalement pété les plombs. D’ailleurs on n’a pas de nouvelles de lui depuis 2012. Depuis qu’il s’en est pris à tout le monde.
Tu te souviens ? J’ai essayé de l’aider jusqu’au bout… J’ai essayé de lui expliquer qu’il ne devait pas se prendre pour Jésus et les autres… Et, encore moins, pour Dieu… En tout cas pas comme ça… Qu’on ne pouvait pas sauver ce monde en étant mauvais, méchant… Que c’était tout simplement incompatible…
Mais il n’a pas voulu m’écouter, m’entendre…
Il a fini par me mettre moi aussi dans le camps de « ses » enemis… Comme tout le reste du monde…

L’idée de pouvoir et devoir sauver le monde, lui est montée à la tête…
L’idée d’être l’idée d’être cet « élu » qui sauvera le monde.
Il a fini par se voir au dessus de Dieu…

Ce n’est pas le seul à être passé par là, dans mon entourage… Mais, lui, je n’ai pas réussi à le sauver… Enfin… Enfin, j’espère toujours qu’il est saint et sauf, quelque part dans ce monde…

Ça m’aura au moins permis de sauver quelqu’un d’autre, des années plus tard, parce que je l’avais déjà vécu avant eux et que j’avais réussi à dépasser ça en me focalisant sur l’amour… En me focalisant sur l’idée que le but était le plus important… Que jamais on ne devait se laisser penser qu’on était, pouvait/pourrait être, plus important que ce but…

Ça m’aura au moins permis de sauver quelqu’un d’autre, des années plus tard, parce que je l’avais déjà vécu avant eux, de l’intérieur, et, donc, de l’extérieur, avec lui…

Mon amour…
Sans cet amour, je n’aurai jamais réussi à dépasser ça…

Et/Mais, aujourd’hui, c’est cet amour qui me place, à nouveau, dans cette position délicate…

C’est ce qui a dépassé cette folie…

À l’intérieur ET à l’extérieur…

C’est ce paroxysme de l’amour, que j’appelle l’AVI.

L’histoire se répète… Ce monde semble, plus que jamais, en danger… Enfin… « Ce monde »… On l’a bien compris, tout est relatif… Mais l’enjeu et le but semblent n’avoir jamais été aussi importants… Ce qu’on a à perdre… Et ce qu’on a à gagné… Comme le dit aussi bien cet astrophysicien…
Notre conscience également…
Mais notre impuissance aussi…

Tout… Tout coince… Coïncide… Co-incidence

L’histoire se répète… Mais, différemment.
Parce qu’on peut apprendre de ses erreurs…
Et de celles des autres…
Mais aussi… De sa/ses raison(s)…
Et de celle(s) des autres…

J’ai trouvé cet avi(s)… Suffisamment…
Suffisamment pour lui donner ce nom… AVI

Je ne sais pas combien de personnes en ont entendu parler jusqu’ici… Mais je sais qu’il y en a et y en aura de plus en plus…
Vu le nombre de foi(s) où j’en ai parlé dans mes textes, en public… Et où je les ai partagés sur des dizaines de groupes de plusieurs centaines à plus de cent mille personnes… Et vu le nombre de foi(s) où j’en ai parlé autour de moi… Sans compté que je ne suis plus le seul à le faire ! Et sans compté que c’est le cœur de D-livre(s)… Et que je n’ai jamais été aussi fier de partager quelque chose que j’ai fait…
Bref, je ne sais pas combien de personnes en ont entendu parler jusqu’ici… Mais je sais qu’il pourrait « déjà » y en avoir plusieurs miliers, voire dizaines de milliers… Voire même plus encore…

Mais, comme pour le nombre d’exemplaires vendus, jusqu’à cet été au moins, je ne saurai pas…
Et, comme je l’ai dit à la directrice des éditions, c’est tout ce que je voulais savoir… Le fait que je ne pouvais pas savoir… Ne serait-ce que pour pouvoir vous le dire…

Ce que je sais, donc, en revanche, c’est qu’il y a déjà pas mal de personnes qui ont entendu parler de cet avi(s)… De cet amour « AVI »… Et que tout le monde semble prendre et/ou garder ses distances…
Enfin, c’est ce qu’il en ressort, que ce soit quand on arrive pour la première sur mon mur/profil, ou quand on le suit, de près ou de loin, depuis un certain temps…

Et c’est précisément ce vide, cette « inertie », en apparence, qui a fait péter les plombs à ces deux personnes dont j’ai parlé dans ce texte…
Et, finalement, à toutes les personnes qui vivent cette « expérience ».

Mais, je ne ferai pas cette « erreur »… Parce que j’en ai conscience et que, comme je l’ai déjà dit, c’est « juste » incompatible avec cet amour… AVI

« Incompatible » ça veut dire que ça discriminerait cet acronyme… Et puis « l’auteur »… Mais, surtout, le pouvoir absolu de l’amour.

Parce que c’est bien ce dont il s’agit…

Le problème de ce monde c’est que l’Homme ait été tenté de penser que l’amour n’était pas plus fort que tout… Et il a vraiment bien été tenté ! Genre l’île de la tentation… À l’échelle planétaire.

La solution est donc de prouver, d’éprouver, de faire prouver et éprouver… L’inverse.

Encore faut-il y croire, avoir la foi et/ou le savoir…
Suffisamment.
Encore faut-il aimer… Suffisamment.
Encore faut-il que ces deux paramètres coïncident…
Suffisamment.

Encore faut-il… Que faut/faudrait-il ?! Mais encore ?!

Quelqu’un d’hors normes ? Un poil plus différent…
Un poil, tantôt insignifiant, tantôt tout l’inverse ?
Ce qu’on a tendance à appeler « l’élu »…
Une condition « à part »…
Une coïncidence dans cet coïncidence…
Une coïncidence inverse ?!
Ou inconcïdence ?!
Une conscience inconsciente…
Une inconscience consciente…
Paradoxe et/ou contre-paradoxe…
Bref.

Ce que je veux dire que c’est fort probable qu’il faille…
Mais qu’on ne saura jamais, vraiment, à 100%, en permanence… Ou alors, peut-être, seulement « après coup »…
Mais, surtout, que ça n’a pas d’importance…
Que, l’un comme l’autre, ça ne change rien au fait que l’enjeu, le but, la solutions… Sont et resteront… À jamais… Le plus important… Avec la conscience de tout ça, ceci et cela…

Et l’amour qu’il faut pour… Avec, par et pour.

Cet amour… Véritable inconditionnel…
Cet amour de/pour la Vie…

J’ai essayé d’aimer sans condition, mais c’est impossible.
À moins de prendre en compte sa propre condition.

Et c’est… Et c’est ce que nous faisons…
Et c’est… Et c’est ce que nous faisions…
Avant même de trouver cet avi(s)…

Cet avi(s) qui n’est là, finalement, que pour nous permettre d’être d’accord là dessus et, finalement, ainsi, d’harmoniser nos différentes conditions… Pour se rapprocher de cet amour « en majuscules »…
Cet AMOUR… Cette VIE…
Cette coïncidence, cette union… AVI

Donc…
Donc peu importe ce qui va se passer, ou non…
Peu importe le temps que ça prendra…
Peu importe qui m’aide(ra) et comment…
Peu importe qui j’aide(rai) et comment…
Peu importe quand, comment et pour-quoi…
Peu importe qui est/sera l’élu…
Peu importe qui élit…
Peu importe à quel niveau…

Seul la vie, l’amour, l’amour de la vie… Est important

Seul cette « idée » là… Cet avi(s)…
Et son expression, au besoin, si besoin…
Pour se/nous comprendre, entendre…
Pour nous recentrer…
Sur un même chemin…
Vers un but, un idéal, commun…
Pour nous recentrer sur le sens, les sens, l’essence, l’essence-ciel de la Vie… AVI