Détox

Plantes détoxifiantes/dépuratives (parties utilisées et utilisations/usages)

Absinthe

En infusion : 1g de feuilles séchées (soit un quart de cuillère à café) dans 200ml d’eau. Si vous utilisez des feuilles fraîches, une seule feuille suffit (sinon la tisane peut être extrêmement amère). Porter à ébullition et laisser infuser pendant 10 minutes. Prendre une tasse une demi-heure avant les repas pour soigner les troubles digestifs, ne pas dépasser 3 tasses par jour.

Contre-indications : grossesse, allaitement.

Durée de traitement et risque pour la santé :

Dans son livre “Les secrets du druide”, publié en 2016 chez l’éditeur suisse Bois Carré, l’auteur et droguiste Claude Roggen relève qu’il faudrait éviter des cures à base de tisane d’absinthe au-delà de 2 à 3 semaines.

Il relève aussi qu’un abus ou surdosage peuvent mener à des vertiges et des états de confusion.

Achillée millefeuille

Parties utilisées : feuilles, fleurs, en infusion

En infusion : mélanger 10 à 20 g de plantes pour 1/2 litre d’eau à boire après chaque repas.

Aloe vera

Parties utilisées : feuilles, fleurs, en infusion feuilles

Artichaut

Parties utilisées : feuilles, fleurs, en infusion feuilles de la tige, en tisane

En infusion : la feuille d’artichaut se prépare généralement en infusion d’une cuillère à café par tasse durant 10 minutes. Boire une tasse avant chaque repas

Bardane (petite et grande)

Parties utilisées : feuilles, fleurs, en infusion racine, feuilles et fruits

En infusion : on utilisera 50 à 60 g de racine fraîche pour 1 litre d’eau. A boire 4 à 5 tasses par jour.

Bouleau 

Feuilles, fleurs, en infusion bourgeons, feuilles en tisane, sève

Chardon-marie

Graines en tisane

En Décoction : la semence de chardon-Marie se prépare en décoction (80 grammes par litre à ébullition durant 10 minutes).

Dans la nourriture : on peut également concasser les graines pour les manger dans une salade ou sur une cuillère de miel.

Chicorée

Racines en tisane

Citron

Écorce, jus, en tisane

Le citron, anti-inflammatoire et antibactérien, soulage les douleurs liées à l’intoxication. Vous pouvez boire une cuillère à café de jus de citron, pur ou dilué dans un peu d’eau, deux à trois fois par jour.

Citronnelle

Feuilles en tisane

Fenouil

Graines en tisane

Le fenouil contribue à l’élimination rénale (une consommation de 2 tasses par jour permet de profiter pleinement des effets du fenouil).

Gingembre

Racine en tisane

Marjolaine

Pousses (feuilles, branches…) en tisane

Menthe verte, menthe poivrée

Feuilles en tisane

Ortie

Parties utilisées : feuilles

En infusion : l’ortie se prépare en infusion de 30 grammes de feuilles par litre d’eau pendant 10 minutes. Boire une tasse avant chaque repas.

Oseille de guinée (Hibiscus sabdariffa)

Fleurs en tisane

Pissenlit

Feuilles fraiches en salade ou infusion, racine séchée

En Décoction : faire bouillir de 3 à 5 g de racines séchées dans une tasse ou un bol, pendant une dizaine de minutes. Boire une tasse, jusqu’à 3 fois par jour, par exemple après chaque repas.

En infusion : la feuille de pissenlit se prépare en décoction de 30 grammes par litre, durant 30 minutes (laisser ensuite infuser 4 heures) ou en infusion de 4 à 10g de feuilles séchées dans 150 ml d’eau. Boire par exemple 3 tasses par jour, entre les repas.

Infusion de pissenlit… Purge et détox

Moyen / 24 h 30 / 10 min

Ingrédients (pour 6 personnes)

  • 1l d’eau bouillante
  • 1 grosse poignée Feuilles de pissenlit fraîchement cueillies (soit environ 40 g)
  • 10 boutons de fleurs de pissenlit encore fermés (soit environ 10 g)
  • 5 fleurs de pissenlit déjà ouvertes (soit environ 5 g)
  • ½ pouce de racine de gingembre (frais de préférence), coupé en fines rondelles
  • 1 grosse cuillère à soupe de miel de fleurs crémeux
  • Éventuellement le jus d’1/2 citron jaune

Étapes de préparation

  1. Une fois les feuilles, les boutons et les fleurs de pissenlit cueillis, lavés et égouttés soigneusement, nous les mettons au fond d’un récipient.
  2. Nous portons le litre d’eau à ébullition puis nous versons de suite sur le pissenlit, directement dans le récipient.
  3. Nous ajoutons le miel, les rondelles de gingembre et éventuellement le jus de citron puis nous remuons bien afin que tous les ingrédients s’infusent pleinement.
  4. Nous laissons donc infuser à couvert jusqu’à refroidissement complet (juste infuser… nous ne versons pas dans une casserole pour faire bouillir) puis nous filtrons et plaçons au frais jusqu’au lendemain matin.
  5. Je vous conseille de boire cette infusion le matin au saut du lit et à jeun !… Environ un petit verre par jour pendant plusieurs jours…ou semaine.
  6. Personnellement, je n’ai pas pu attendre jusqu’au lendemain matin… Je l’ai donc testé le jour même dès la filtration dans une petite tasse, j’ai été séduite par le goût de miel et de gingembre à la fois sucré et épicé.
  7. Petite plus : quand on filtre l’infusion, ne pas jeter le mélange pissenlit-gingembre et faire cuire avec deux à trois pommes de terre coupées en petits morceaux dans du bouillon de légumes pendant 10 à 15 minutes, mixer le tout et ajoutons un peu de crème entière fluide…à déguster bien chaud !
  8. Recommandation : cette infusion est à prendre en petite dose…N’exagérer pas en quantité ni en rapidité pour la boire, même si elle vous plaît en goût, car elle fait effet très vite…Tester d’abord avant de l’adopter au quotidien !

Méfaits et dangers du pissenlit :

Le pissenlit est formellement déconseillé en cas d’occlusion des voies biliaires, et requiert l’avis du médecin pour les personnes atteintes de calculs biliaires non occlusifs. “Il est recommandé de ne pas prendre le pissenlit au-delà de la dose quotidienne, qui est de 30 g pour les feuilles et 15 g pour les racines” prévient la naturopathe.

Précautions et contre-indications :

L’utilisation du pissenlit n’est pas recommandée dans les cas de troubles hépatiques, calculs des voies biliaires, obstruction intestinale ou ulcère du duodénum ou d’insuffisance rénale. “Le pissenlit ne doit pas être utilisé en cure continue tout au long de l’année, mais plutôt effectuer une cure de quelques jours ou semaines (3 semaines maximum) lors des changements de saisons” recommande l’experte. Son innocuité totale n’étant pas avérée, le pissenlit n’est pas recommandé chez les femmes enceintes ou allaitant.

Effets secondaires indésirables :

La prise de pissenlit peut éventuellement occasionner brûlures d’estomac, nausées, inflammation des voies biliaires.

Radis noir

Parties utilisées : racines, graines germées

Réglisse

Racines en tisane

Romarin :

Feuilles, bourgeons, sous forme de tisane

Thym, thym citron

Pousses (feuilles, branches…) en tisane

Mais aussi

Basilic, coriandre, poivre, curcuma, clou de girofle, cannelle, fraise, framboise, sureau, raisin, pamplemousse, guimauve

L’ail, quant à lui, est antiviral, antibactérien, et antifongique.

Liens/sources

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=10-plantes-detox-corps

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2674303-pissenlit-bienfaits-sante-racine-feuilles-mefaits-tisane-foie-danger-infusion/

https://www.cuisineactuelle.fr/recettes/infusion-de-pissenlit-purge-et-detox-305880

https://www.cuisineactuelle.fr/recettes-de-cuisine/recette-sante-et-allergies/detox

https://www.creapharma.ch/tisane-absinthe.htm

https://www.weightworld.fr/top-10-meilleures-boissons-drainantes-diuretiques.html

Plantes diurétiques et/ou drainantes

Café, infusion de pissenlit (riche en potassium, un ingrédient réputé pour faciliter l’évacuation d’eau et de sodium à travers les reins), infusion de persil, thé vert et noir, cumin noir, carvi, hibiscus, ortie, concombre, artichaut, asperge, aubergine, courgette, épinard, haricot vert, salade verte, tomate, agrumes (citron, orange, pamplemousse…), ananas, fraise, melon, pastèque, chou kale, acérola

Antioxydants

Quercétol

La quantité de quercétol trouvée varie considérablement suivant la variété cultivée, les conditions de croissance, l’époque de la récolte. Voici quelques valeurs moyennes :

Plantes alimentaires riches en quercétol
d’après USDA5 et Phenol Explorer6
Forme consomméeNom scientifique de la planteTeneur
CâpreCapparis spinosa1 808 – 328 mg·kg-1
LivècheLevisticum officinale1 700 mg·kg-1
Piment fort, jaune, cruCapsicum506 mg·kg-1
Sureau noirSambucus nigra420 mg·kg-1
Chocolat, noirTheobroma cacao250 mg·kg-1
Oignon cru, rougeAllium cepa var. cepa199 – 12,9 mg·kg-1
Myrtille sauvageVaccinium myrtillus177 – 12,7 mg·kg-1
CassisRibes nigrum57 mg·kg-1
Brocoli cruBrassica oleracea var. italica32 mg·kg-1
Thé vert Camellia sinensis 27 mg·kg-1
CerisePrunus cerasus12 mg·kg-1
Vin rougeVitis vinifera8,3 mg·l-1
Pomme crue, avec sa peauMalus domestica1,3 mg·kg-1
Thé noirCamellia sinensis0,036 mgl-1

https://fr.wikipedia.org/wiki/Querc%C3%A9tine

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2691681-antioxydants-definition-bienfaits-aliments-role-complement-alimentaire/

Pour savoir quels sont les aliments les plus riches en antioxydants, il faut se rapporter à leur indice ORAC : celui-ci indique la capacité de l’aliment à absorber les radicaux libres. Plus il est élevé, plus il est riche en ces substances protectrices”, explique Marie-Laure André. Parmi eux, on trouve des épices (curcuma, clou de girofle…), des fruits (les baies d’Açaï, les fraises, la grenade, la pomme, les mûres, les framboises…), les fruits oléagineux (les noix du Brésil, l’amande, la noix…), les légumes (le brocoli, le poivron…), ainsi que le cacao, le thé vert et le café.

Glutamine

La viande, le poisson, les produits laitiers, les céréales et les légumineuses sont de bonnes sources de glutamine. Les épinards, le persil cru et le miso en contiennent également.

On estime que, dans nos sociétés modernes, une alimentation normale fournit de 5 g à 10 g de glutamine par jour.

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=glutamine_ps

Probiotiques

Probiotique naturel dans les aliments (yaourt, kéfir…) :

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2673711-probiotique-naturel-liste-aliments-cure-en-pharmacie-bebe-pour-intestin/

Exemple de mélanges de plantes (et autres ingrédients)

Description Nutra Digest du Dr Perez

La santé passe par l’intestin

L’intestin est un organe central de notre santé. Lorsque l’intestin commence à être fragilisé par une alimentation inadaptée ou trop difficile à digérer, par certains médicaments (anti-inflammatoires, antibiotiques, antiacides…), il ne remplit plus son rôle de protection. Il devient poreux (il fuit !) et des substances indésirables passent la barrière intestinale et peuvent causer des désagréments sur de nombreuses fonctions de notre corps.

La composition de Nutra Digest est spécialement étudiée pour la restauration de l’intestin.

Ingrédients

https://www.drraphaelperez.fr/produit/nutra-digest/

Bouillons de légumes (maison)

Et pour donner du goût aux bouillons détox :

Glossaire

Antioxydant : prévient de nombreuses maladies en protégeant notre organisme des radicaux libres.

Diurétique : substance qui entraîne une augmentation de la sécrétion urinaire.

Glutamine : acide aminé le plus abondant dans le sang et dans les muscles. Elle joue un rôle dans la synthèse des protéines, la protection immunitaire, le maintien de l’intégrité de la paroi intestinale et l’équilibre acido-basique de l’organisme. Elle sert aussi à la fabrication de la glucosamine endogène qui, à son tour, participe à la réparation des cartilages et tendons.

La glutamine n’est pas considérée comme un acide aminé essentiel parce que le corps est capable de la synthétiser lui-même, à partir de plusieurs aliments, en fonction de ses besoins. L’exercice physique modéré, pratiqué de façon régulière, augmente le taux de glutamine dans le sang, mais un stress extrême peut le faire baisser considérablement (brûlures graves, traumatismes importants, interventions chirurgicales, etc.). L’organisme risque alors de devenir la cible d’infections diverses. C’est ce qui semble se produire, notamment, dans ce qu’on appelle le « syndrome de surentraînement ».

Probiotiques : ensemble des micro-organismes utiles de la flore intestinale.

Quercétol : excellent flavonoïde (antioxydant) rendant efficaces de nombreuses plantes médicinales.

Radical libre : molécule possédant un électron libre, très réactive avec les celles environnantes.